Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 01:39

Une source proche des renseignements kosovars a révélé à Sputnik que cinq centres de formation des extrémistes de Daech sont en opération au Kosovo, en plein cœur du continent européen. Qui plus est, 27 enfants de moins de 15 ans y suivent un entraînement, et ce, avec la bénédiction de leur parents.

 

Un fief de Daech en pleine Europe? En tout cas, plus de 70 familles albanaises du Kosovo ont rejoint cette organisation terroriste. En outre, 314 Albanais kosovares, dont 38 femmes, luttent dans les rangs des terroristes en Syrie et en Irak, révèle l'interlocuteur de Sputnik ayant requis l'anonymat.

 

Dans les années 1990, les territoires frontaliers avec l'Albanie, la Macédoine et le Monténégro abritaient des camps d'entraînement de combattants de l'Armée de libération du Kosovo. Aujourd'hui, ces camps sont utilisés pour former des djihadistes de Daech, dont les membres sont recrutés au sein des jeunes Kosovars. Et quoique Western Balkans Security Issues ait tiré la sonnette d'alarme dès l'année 2013, les autorités locales n'ont reconnu l'existence du problème qu'en 2014.

 

La source affirme que l'enrôlement se fait en deux étapes. Avant de rejoindre les camps, les futurs djihadistes passent par un lavage de cerveau et ce sont certaines ONG et écoles privées qui assument cette mission. Et ce qui étonne le plus, c'est le fait que de plus en plus de femmes et même des familles entières rejoignent les rangs de Daech.

 

A l'intérieur du pays, on évite d'aborder la question, explique la source. Pourtant, certains médias kosovars sont parvenus à tourner des reportages dans un camp situé aux alentours de la ville de Vitina. L'interlocuteur révèle que la plupart des camps d'entraînement sont situés dans les zones montagneuses difficilement accessibles, situées le long des frontières avec l'Albanie et la Macédoine.

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS