Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 01:12

Vous vous rappelez sans doute de l’attentat islamiste commis le 22 décembre 2014 à Dijon. Attentat où 11 personnes ont été fauchées devant un abribus.

Rappelez aussi qu’ensuite, la procureure de Dijon, Marie-Christine Tarrare avait déclaré devant la presse que s’il était vrai que l’individu avait crié  »allah akhbar » à maintes reprises et s »il revendiquait son geste au nom des  »enfants de Palestine », on ne pouvait pas parler d’attentat islamiste et arguant du fait que ce même individu avait fait, selon elle, de nombreux séjours en hôpital psychiatrique en 2001 et 2014. Ce dernier n’était donc, de ce fait, qu’un « déséquilibré » !

Elle avait même dit que si ce dernier avait crié  »allah akhbar » c’était pour se donner du courage !!

Or, depuis son incarcération, en préventive, à la Maison d’arrêt de Dijon, le Parquet de Dijon reste sur la même ligne. L’individu nommé Nacer Benabdelkahder, n’a quasiment jamais été entendu soit par les enquêteurs, soit par le juge d’instruction désigné par la Parquet de Dijon. Au contraire, le Parquet de Dijon a désigné plusieurs experts psychiatriques dijonnais afin que ces derniers fassent un expertise de l’individu.

Cependant, tout les experts désignés sont unanimes dans leurs conclusions. Benabdelkhader n’a aucune altération de la personnalité et donc de ce fait, il est entièrement responsable de ces actes. On est donc loin de la déclaration du procureur qui, en conférence de presse, expliquait que l’écraseur avait évoqué 157 passages en milieu psychiatrique depuis 2001.

Pris à contre-pied de ses certitudes, le Parquet dijonnais a fait transférer, courant juin 2016, Benabdelkhader à Lyon afin de lui faire subir une nouvelle expertise psychiatrique. Espérant certainement qu’un expert de cette ville sera plus  »compatible » avec la théorie qu’il défend, bec et ongles, depuis le début de cet affaire. A savoir que Benabdelkhader n’est qu’un  »déséquilibré » et non un islamiste convaincu.

Il a été à nouveau transféré à Dijon, début juillet 2016. Cependant, il s’avère qu’il  est un être faible, influençable et peu éduqué, avec un passé de petit délinquant. Mais cela ne l’empêche pas de tenir, au vu et su de tous,  durant toute sa détention à Dijon, des propos islamistes, comparant notamment les membres de  »l’état islamique' » à des  »saints hommes » !

De même, il tient ouvertement des propos antisémites virulents et homophobes. Il déclare ouvertement que les homosexuels doivent être exterminés. Il est même démontré que ce dernier tient de propos inquiétant concernant son  »anti-France », notamment envers les membres des troupes aéroportées qu’il assimile à des assassins et des fascistes.

Il voue également une véritable vénération à son arrière oncle, qu’il présente comme un chef de Katiba, mort  »les armes à la main » lors de la guerre d’Algérie. Mort donc en combattant les soldats de notre nation !

Il est inquiétant; notamment au vu de l’actualité récente, à savoir l’attentat de Nice, qu’une procureur et son Parquet tentent  de dissimuler un tel profil en essayant par tous les moyens de faire passer un islamiste convaincu pour un fou.

La procureur de Dijon fait en cela courir un risque évident à la population. En effet, si Benabdelkhader est reconnu irresponsable de ces actes, il sera libéré. Il semble évident qu’il recommencera.

Le procureur Marie-Christine Tarrare agit-elle ainsi sur ordre du gouvernement, ou bien à cause de ses accointances maçonniques connues de tout le monde ? Peut-être les deux, mon général !

Martin Moisan

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS