Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 03:10

Des villes allemandes ont lancé l’idée d’intégrer rapidement des migrants récents dans la police, pour « aider à l’intégration » des quelque 800.000 migrants, pour la plupart musulmans, qui s’installent en Allemagne. Encore une brillante idée des partis de gauche et du « padamalgam »…

L’idée a été lancée par Gerd Landsberg, directeur général de l’association des villes et municipalités allemandes (DStGB), qui correspond à notre Union des Villes et Communes en Belgique. « Il faut essayer d’accroître la proportion de personnes d’origine étrangère dans nos administrations publiques et cela inclut la police », a-t-il déclaré à Die Welt. Selon lui, l’Allemagne doit utiliser l’historique professionnel des migrants pour leur trouver du travail, ce qui réduirait les coûts de formation très élevés engagés aujourd’hui. « Un policier avec un historique de migrant serait plus à même de régler les conflits entre réfugiés et pourrait les résoudre en profondeur ».

Contre-manifestants musulmans à Bonn se battant contre la police. Bientôt des policiers parmi eux?
Contre-manifestants musulmans à Bonn se battant contre la police. Bientôt des policiers parmi eux?

Mais, les réactions sont nombreuses. Pour le député Kai Wegner (CDU), « la composition de la police doit être le reflet de la société, mais attention aux conséquences de l’intégration accélérée de migrants dans les forces de police. Pas de solutions bricolées et d’expériences intempestives. La diversité ne doit pas se développer au détriment de l’efficacité de la police. »

On s’aperçoit de plus, en Allemagne, que beaucoup de migrants dans les camps de « réfugiés » ont demandé à devenir gardes de sécurité privés. Les entreprises du secteur ne parviennent, en effet, pas à satisfaire la demande, dans le climat de crainte d’attaques terroristes qui règne actuellement. Le manque de contrôle des antécédents des candidats gardiens a amené à engager des hommes musulmans qui ont participé en Syrie et en Irak à l’éradication des chrétiens d’Orient et des convertis au Christianisme. Comment les villes allemandes vont-elles faire le tri entre les migrants? Ceux qui demandent à devenir gardiens de sécurité et a fortiori policiers sont-ils « sûrs » ou croient-ils que leur expérience de la kalachnikov peut aider à maintenir l’ordre?

L’Allemagne a mis sur pied un vaste programme de formation et d’apprentissage de l’allemand pour les migrants, simplement pour les amener à un niveau de qualification minimum qui leur permettra d’être ouvriers à la chaîne. On a présenté au printemps, avec force publicité, quelques dizaines de migrants qui ont acquis une formation leur permettant d’ENTRER en formation chez Daimler pour le montage automobile et depuis plus rien…

Beaucoup d’économistes voient l’invasion migratoire, qui continue en Italie principalement, comme un coût net pour les économies européennes et pas du tout comme une « chance », à cause de différences culturelles profondes, à cause des barrières linguistiques et du niveau très faible de formation ou d’alphabétisation des migrants concernés.

Intégrer à toute vitesse des migrants dans la police allemande est une sottise de plus, qui vient s’ajouter aux décisions en matière de politique migratoire de la chancelière Merkel.

On voit la difficulté des états, comme la France ou la Belgique, à faire le « screening » des gardiens de sécurité. Aux Etats Unis, le tueur fou d’Orlando était un gardien de sécurité ayant accès à toutes les armes qu’il voulait…

Etonnant que le PS, Ecolo, le PTB ou le CDH n’aient pas encore repris cette brillante idée pour la Belgique…

L.R.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS