Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 12:04

logo.jpg

 



Madame, Monsieur,

Chers amis de l'Institut pour la Justice,

Chère Madame, cher Monsieur,

L’information est tombée hier soir. Il est possible:

 

·  d’être fiché S (S pour menace à la Sûreté de l’Etat) et de commettre un attentat terroriste.

·  d'être remis en liberté sous bracelet électronique après une seule année de prison en attendant son jugement pour des faits de terrorisme.

·  d’être quand même remis en liberté alors même que le parquet anti-terroriste avait fait appel de la décision, signalant la dangerosité de l’individu.

Il est surtout possible de commettre les trois points en même temps… ce qui est ahurissant.

Autrement dit, que ce soit par complaisance ou par incompétence, une partie de la justice française donne un blanc seing aux terroristes.

Le 14 juillet, ce sont des gens qui regardaient le feu d’artifice.

Cette fois-ci, ce sont des chrétiens qui priaient dans une église.

Un prêtre a été égorgé de la même manière que pourrait l’être un mouton à l’abattoir.

Et que trouve le gouvernement à dire ?

Selon Manuel Valls, “vous et moi devons adapter nos comportements”.

Oh.

Il ne sait pas à quel point il dit vrai.

S’il voulait parler de se résigner à être victime sans rien faire, il se trompe.

En fait:

  • Vous et moi devons refuser de nous laisser conduire à l’abattoir par complaisance ou incompétence.

 

  • Vous et moi ne devons pas attendre de compter les morts par milliers avant d’avoir une réaction.

 

  • Vous et moi devons réagir. Rapidement.

 

Je vais donc vous faire une confidence: l’Institut pour la Justice va évoluer sous peu.

Puisque la classe politique passe son temps à se déclarer “horrifiée” sans agir, vous et moi devons les bousculer. Après tout, les élections sont censés servir à écouter le peuple.

Voilà pourquoi je vous demande de rester à l’écoute. Car ce que je prépare ne pourra se faire qu’avec votre soutien. Sans vous, notre pays continuera sur la même ligne: plus jamais ça, mais surtout, ne pas prendre la moindre décision.

Le temps presse.

Les attentats terroristes se multiplient en Europe. Rien que depuis le 14 juillet, il y a eu:

  • Le 14 juillet, l’attentat de Nice, dans lequel 84 personnes ont perdu la vie, et près de 200 autres ont été blessés.

 

  • Le 19 juillet, l’attentat de Würzburg, en Allemagne, dans lequel 20 personnes ont été blessés grièvement à la hache par un mineur Afghan.

 

  • Le 19 juillet, le crime dans les Hautes Alpes, en France, dans lequel une femme et ses trois enfants ont été grièvement poignardés au couteau par un “déséquilibré” qui jugeait sa tenue trop courte.

 

  • Le 22 juillet, l’attentat de Munich, en Allemagne, dans lequel un germano-iranien a ouvert le feu dans un centre commercial.

 

  • Le 24 juillet, l’attentat de Reutlingen, en Allemagne, dans lequel un réfugié syrien a massacré une femme à la machette et blessé grièvement deux autres personnes.

 

  • Le 24 juillet, l’attentat raté de Ansbach, en Allemagne, dans lequel un autre réfugié syrien a tenté de se faire exploser dans un bar. N’ayant pas eu le droit d’entrer, il s’est fait sauter à l’entrée, blessant 15 personnes.

 

  • Et le 26 juillet, l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, dans lequel un prêtre a été sauvagement égorgé par un “déséqulibré”.



Allons-nous attendre d’autres morts pour nous faire entendre ?

Restez à l’écoute.

Avec tout mon dévouement,

Laurence Havel



 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS