Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 00:38

Le Kremlin a mis en lumière le contenu de la lettre du président turc Recep Tayyip Erdogan, adressée au président russe Vladimir Poutine, dans laquelle il a présenté ses excuses pour l'avion de chasse russe abattu par la Turquie en novembre 2015.

"Je tiens à exprimer encore une fois ma sympathie et mes condoléances profondes à la famille du pilote russe qui a été tué et je dis +Excusez-nous+", peut-on lire dans la lettre du chef de l'Etat turc.

 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan
© AFP 2016 ADEM ALTAN
De plus, selon le site officiel du Kremlin, M.Erdogan écrit que la Russie est un ami et un partenaire stratégique de la Turquie et que les autorités turques ne veulent pas ruiner les relations entre les deux pays.

 

Lundi 27 juin, Recep Tayyip Erdogan a présenté ses excuses pour la destruction en novembre 2015 d'un bombardier russe impliqué dans l'opération anti-Daech en Syrie.

 

Le 24 novembre dernier, les forces aériennes turques ont abattu un bombardier russe Su-24 engagé dans l'opération antiterroriste en Syrie sous prétexte de violation de sa frontière nationale. Le pilote du Su-24 Oleg Pechkov a été tué par des combattants opérant dans la région après s'être éjecté en parachute.

 

L'incident a provoqué une brusque dégradation des relations entre la Turquie et la Russie, qui a notamment suspendu le régime sans visas entre les deux pays. Comme préalable à la normalisation des rapports avec Ankara, Moscou a exigé des excuses officielles pour la mort de son pilote et une compensation pour l'avion abattu.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS