Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 02:01

Suite à la divulgation, par l’association de défense du bien-être animal L214, d’images de maltraitance d’animaux dans les abattoirs, Bernard Le Foll, ministre de l’Agriculture, avait demandé aux préfets de faire réaliser pour le 30 avril 2016 une inspection spécifique sur la thématique de la protection animale de tous les abattoirs d’animaux de boucherie.

Suite à la publication, le 29 juin, par L214 de deux nouvelles vidéos dénonçant les conditions d’abattage à Pézénas (Hérault) et Puget-Théniers (Alpes-Maritimes), le ministère de l’Agriculture s’est décidé à publier l’ensemble des rapports d’inspection. Sur les cinq départements bretons, 4 abattoirs ont été épinglés – dont un pour non-conformité majeure – sur plus de 20 établissements visités.

Les inspections ont été réalisées par les services des directions départementales en charge de la protection des populations, en avril 2016. Il s’agit d’une évaluation officielle de la conformité de son organisation et de son fonctionnement aux exigences réglementaires par un agent de l’État qualifié. 

De nombreux critères ont été évalués : les équipements, les locaux et leur état, les matériels d’étourdissement, d’immobilisation, de mise à mort et de saignée, la tenue de travail et la connaissance par le personnel des bonnes pratiques, le comportement du personnel, l’existence et l’effectivité d’un contrôle interne, la présence ou non de MON (modes opératoires normalisés) dans l’établissement, la présence de RPA (responsables de protection animale) et leur aptitude, etc.

L’ensemble des abattoirs qui fonctionnaient en France en avril 2016 a été inspecté, soit 259 établissements comprenant 460 chaînes d’abattage d’animaux de boucherie – un abattoir peut en effet avoir plusieurs chaînes et être multi-espèces.

Un quart des inspections ont débouché sur des non-conformités moyennes (C) ou majeures (D).Selon la synthèse officielle  19 chaînes ont présenté des non-conformités majeures, 8 établissements se sont faits dresser des procès-verbaux et trois ont vu leur agrément suspendu ou retiré temporairement – l’un d’eux a fermé complètement, l’autre a rouvert après travaux, un troisième est en train d’achever ses travaux.

Près de 107 avertissements rappelant la réglementation ont été donnés et 87 exploitants ont été mis en demeure de corriger leurs systèmes, dans des délais variables selon la nature des améliorations à effectuer. De nouvelles inspections seront effectuées dans ces établissements.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS