Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 01:41

Une religieuse menacée de mort. Des touristes, des pèlerins en émoi. Et le spectre de la menace terroriste qui resurgit sur une Côte d’Azur traumatisée, neuf jours après l’attentat de Nice, trois avant l’assassinat du père Hamel.

La scène se passe à la chapelle de la Garoupe, au Cap d’Antibes, le 23 juillet dernier. Elle s’est soldée par une condamnation à deux ans de prison ferme pour menaces de mort et apologie du terrorisme, mercredi soir, pour A. B.

«C’est bien fait, ce qui s’est passé à Nice! Je suis Algérien. Après ce que vous avez fait en Algérie, on vous massacrera! Je vais me faire sauter. C’est vous qui fabriquez des terroristes…» Voici quelques extraits des menaces proférées par A. B., né à Digne-les-Bains il y a 61 ans. Le tout, sous les yeux effrayés d’une sœur et de témoins.

[...] Le 25 juillet, à Juan-les-Pins, l’intéressé a abreuvé de menaces sa voisine de palier, venue pester contre le volume de sa télé. «Allahou akbar! Je vais te faire sauter avec une bombe! Ne vous inquiétez pas, on est bientôt en délivrance», a récidivé Bouzidi [...]

[...] Pour la défense, s’il a crié «Allahou akbar», c’est «parce qu’on l’entend à longueur de journaux. C’est une banalisation de noms qui n’ont plus de sens…»

Le tribunal condamne néanmoins Assein Bouzidi à deux ans ferme et cinq d’interdiction de port d’arme, suivant les réquisitions du parquet. [...]

Nice Matin

via http://www.fdesouche.com/759991-antibes-06-un-algerien-menace-de-mort-une-religieuse-et-fait-lapologie-du-terrorisme-2-ans-ferme

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS