Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 02:27

Rien ne va plus entre Berlin et Ankara depuis que le Bundestag allemand a reconnu le génocide arménien au début du mois. Le président turc Recep Tayyip Erdogan ne décolère pas, alors que les Turcs d’Allemagne se déchirent autour du coup d’Etat raté dans leur pays d'origine.

Les autorités allemandes sont de plus en plus préoccupées par l'influence du président turc Recep Tayyip Erdogan et de son Parti de la justice et du développement (AKP) sur les Turcs ethniques résidant en Allemagne, rapporte la presse nationale.

 

"Les citoyens d’origine turque vivant ici doivent obéir à nos lois et coutumes. C’est pourquoi, je regarde avec inquiétude les tentatives du gouvernement turc et du Parti de la justice et du développement au pouvoir d’influencer la vie que nous avons avec les gens d’origine turque", a déclaré Volker Каuder, chef du groupe CDU/CSU au Bundestag et proche allié de la chancelière fédérale Angela Merkel. 

Et d'appeler les prédicateurs musulmans à inculquer aux fidèles la supériorité des lois allemandes sur les dogmes religieux. 

 

"Les partisans d'Erdogan exercent déjà une pression très forte sur les dissidents en Allemagne. C'est dangereux, et il faut en finir avec cela", a enchaîné Bernd Riexinger, coprésident du parti Die Linke (La Gauche). 

Depuis la tentative de putsch contre le président turc Recep Tayyep Erdogan, les tensions sont fortes au sein de la communauté turque d’Allemagne, de tout temps très divisée. Les opposants au président Erdogan craignent des représailles. 

 

Le président de la communauté turque d'Allemagne, Göktay Sofuoglu, a raconté en amont aux journalistes qu'une brochure circulait parmi les Turcs allemands avec un numéro de téléphone pour dénoncer les opposants au grand sultan. 

Le 31 juillet dernier, plusieurs milliers de partisans d'Erdogan sont descendus dans les rues de Berlin pour exprimer leur soutien au président turc après la tentative de coup d'Etat avortée dans la nuit du 15 au 16 juillet.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS