Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 02:00

L'Allemand Harry Sarfo, arrêté l'année dernière après avoir tenté de rejoindre Daech en Syrie, explique que les terroristes ne manquent pas de soldats au Proche-Orient, mais ils cherchent avant tout ceux qui sont susceptibles d'organiser des attaques en Europe.

 

Le drapeau de Daech
© REUTERS/ ALI HASHISHO
Le résident de la ville allemande de Brême Harry Sarfo raconte qu'en dépit de son désir de se battre aux côtés de Daech en Syrie et en Irak, les islamistes l'ont forcé à retourner en Europe, rapporte le New York Times.

 

Sarfo a quitté son domicile à Brême et, en quatre jours, il a atteint le territoire syrien contrôlé par les terroristes. Là, il a appris des "agents" de services secrets de Daech que les terroristes n'avaient pas besoin de nouveaux soldats au Proche-Orient.

Selon lui, l'homme au masque du service secret de l'EI lui a expliqué que le groupe avait besoin de combattants en Allemagne et en particulier au Royaume-Uni.

"Ils m'ont demandé: +Ça ne te dérange pas de retourner en Allemagne? Parce que c'est là où tu seras utile pour nous+ Ils ont toujours souligné qu'ils avaient besoin d'attentats dans le même temps, ils voulaient mener des attaques simultanées en Allemagne, en France et en Angleterre", a confié Sarfo.

 

Les "agents" ayant parlé à l'Allemand étaient membres du service secret de Daech connu dans le monde arabe sous le nom d'Emni. Ce service est une symbiose de la "police" intérieure et du département impliqué dans l'organisation d'attentats terroristes à l'étranger. L'Emni s'occupe d'exhorter les nouveaux arrivants de l'EI à suivre une formation et à revenir en Europe, où les terroristes manquent de combattants formés.

 

Selon Sarfo, après avoir traversé la frontière turco-syrienne, les terroristes ont relevé ses empreintes digitales et des échantillons de son sang puis ont procédé à un examen physique.

Le troisième jour de son séjour en Syrie, les agents de l'Emni lui ont expliqué pourquoi il ne pouvait pas se joindre à l'EI en Syrie ou en Irak.

"Ils m'ont dit qu'ils manquaient de gens en Allemagne qui étaient prêts à faire le travail. Ils ont expliqué qu'initialement, ils avaient des gens. Mais, ils se sont dégonflés les uns après les autres", a indiqué Sarfo.

 

L'Allemand a également noté que l'Etat islamique prévoyait d'étendre son influence en Asie. Selon lui, les djihadistes sont intéressés par le Bangladesh, la Malaisie et l'Indonésie.

 

Sur fond de récentes attaques terroristes en Europe, revendiquées par Daech, Harry Sarfo a expliqué aux autorités allemandes que les terroristes avaient eu des liens plus directs et plus évidents avec leurs chefs en Syrie qu'on ne le pense. En outre, l'homme fait valoir qu'en règle générale, les terroristes utilisent les personnes qui se sont récemment converties à l'Islam et sont prêtes à perpétrer des actions radicales pour le bien de leur nouvelle foi.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS