Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 02:42

 

Tout a commencé par un message laconique du syndicat le plus proche du gouvernement, interdisant à ses membres tous débat sur les réseaux sociaux, à propos de la laïcité. Pour des gens se réclamant de l’ « Esprit Charlie », donc supposés favorables à la Liberté d’Expression sans limite, cela avait de quoi surprendre !

Las ! Nous n’en étions qu’au début d’un long processus de désintégration.

 

« Les militants (...) reconnaissent et acceptent que leur liberté d’expression soit limitée (sic) par l’expression de leur organisation syndicale. Leur expression doit rester conforme aux valeurs de la CFDT. » (Extrait de la Charte de la laïcité de la CFDT, disponible dans toutes les mauvaises librairies)

 

Histoire d’une trahison.

Dans une France secouée régulièrement par les attentats islamistes, comment comprendre cette brutalité dans le ton et cet immobilisme sur le fond ? « 1905, tout 1905, rien que 1905 » aurait pu être le slogan accompagnant ces oukases !?

Le gouvernement et son syndicat croupion remettaient-ils ça, comme en 40 ? Espéraient-ils gagner la guerre contre les Salafistes, planqués derrière leur Ligne Maginot : la loi de 1905 ?

C’eût été, bien sûr, une erreur, personne n’a jamais gagné une guerre enfermé dans une forteresse, mais au moins eut ce été moral ! A la lecture de ces interdits, il était encore permis de rêver que le gouvernement et ses sbires allaient se battre contre les Islamistes !

Las ! C’eût été mal les connaître que d’imaginer chose pareille !

Il y a quelques jours de cela, la vérité paraissait enfin.

M. Valls se préparait à signer, avec les Musulmans... un concordat. Le terme consacré est bien celui là. Il s’agit d’un concordat, donc de la fin de la laïcité.

Le comportement antérieur du gouvernement et de son satellite, s’éclairaient alors d’un jour nouveau ! Il ne s’agissait pas du tout de se battre pour la laïcité de 1905, mais de faire taire toute velléité de débat autour de ladite laïcité pour mieux… la décapiter !

 

 

Concordat ou laïcité, quelle différence ?

Le Concordat, système inventé par le regretté Napoléon Bonaparte n’est pas la laïcité. Il ne prévoit pas de séparation absolue, d’étanchéité entre les églises et l’état ! La laïcité consiste simplement à donner au pouvoir politique, le contrôle des églises ! Tel est son but ultime, et d’ailleurs unique !

Notez que ce concept était révolutionnaire, au moins en Occident, car la séparation de l’Église et de l’Etat conçue sous l'Ancien, et pas si mauvais que ça, Régime, ne prévoyait pas un contrôle aussi serré du Politique sur l’Église – ni l’inverse d’ailleurs - d’où les rapports, souvent houleux, entre le Pape et les souverains européens ! Jusqu’à la Révolution Française, le pouvoir politique et l’Église étaient imbriqués. Le Roi se réclamait de Dieu. L’évêque pouvait lever des impôts etc, il n’y avait donc pas de laïcité, mais comme aucun des deux pouvoirs, temporel ou spirituel ne contrôlait complètement l’autre, nous n’étions pas, non plus, dans un système de Concordat !

Le Concordat correspondait donc à un renforcement du pouvoir politique au détriment de l’église, renforcement qui annonce la toute puissance du pouvoir politique sur l'ensemble de la société qui sera l’œuvre des grandes dictatures du XXem siècle : fascistes, nazie, communistes et… kémaliste !

Kémaliste, car en Turquie, le Mussolini local, Mustapha Kemal Atatürk récupéra pour son compte, et celui de son pouvoir cet outil qu’est le Concordat. Ce que Mustapha Kemal établit en Turquie était un contrôle serré du pouvoir politique, le sien en l’occurrence(!), sur l’église du coin, c'est-à-dire l’Islam Sunnite ! D’où la suppression du Califat, trop compliqué à soumettre au pouvoir politique !
Et oui, désolé de décevoir certains lecteurs, mais la Turquie n’a jamais été, n'est pas, et ne sera jamais, un état laïque. L’ « église » et l’état n’ont jamais été séparés en Turquie. Si vous avez des doutes, regardez quel est le symbole qui figure sur le drapeau turc !

Certes la laïcité n’aurait pas déplu à Mustapha Kemal qui était un vrai islamophobe comme on en fait plus ! Mais les résistances de la société turcomane musulmane étaient trop fortes !

 

Il n’y a pas de laïcité musulmane.

Nous nous éloignons de la France et de nos problèmes, me direz-vous ?

Pas tant que cela. Car le fait que la Turquie n’ait jamais été un état laïque, brise un mythe sur lequel nous vivons : celui de la laïcité possible en terre d’Islam.

Jusqu’à aujourd'hui, il n'a jamais existé de société musulmane laïque ! Donc, la laïcité est une notion exogène à l’Islam. Ce n’est pas une opinion, comme dirait SOS-Racisme, c’est un fait. C'est un fait historique. Là, ce dernier mot, ils ne l'utiliseraient pas à SOS-Racisme puisqu'ils en ignorent la signification !

On pourra s’interroger sur les sociétés musulmanes issues de l’ex-URSS, ultérieurement. Actuellement, je pense que l’histoire de ces sociétés musulmanes post-soviétiques reste à écrire. Peut être la laïcité l’emportera-t-elle ? Rêvons un peu... Mais pour l’instant, dans la plupart des cas, il s’agit de dictatures dirigées par des potentats de l’ex-URSS, pas vraiment préoccupés par le sujet.

 

Le gouvernement court donc, derrière un concordat musulman

La laïcité musulmane n’a jamais fonctionné nulle part et échoue en France. Le gouvernement, guère plus préoccupé de démocratie réelle que feu Atatürk, quoique nettement moins islamophobe, a donc décidé, pour faire obéir les Musulmans, au moins le temps de dissoudre ce qui reste de notre pays… d'établir le Concordat !

Nous y voilà ! Le pouvoir a donc choisi, sciemment de liquider la laïcité dès aujourd’hui, non pour tout le monde, mais pour les Musulmans ! En effet, il ne vous aura pas échappé, comme dirait Normal Ier, que ce Concordat à venir ne vaudra pour vous, que si vous êtes Musulman !

Si vous êtes Chrétien, Juif, Bouddhiste, Hare Krishna ou pire, athée, alors, comme moi-même, vous êtes un gueux ! Si vous êtes plusieurs, vous êtes des gueux, indignes du Concordat et juste bons à la soupe laïcarde, balalaïcarde si vous êtes Russe Orthodoxe, consistant à taper surtout sur les Chrétiens ! Tant pis, il ne fallait pas vous faire pirater !

La suite à prévoir

C’est à nous de l’écrire ! Les Mondialistes ont cru trouver dans les Fondamentalistes Musulmans des alliés pour détruire la France et en faire un vaste espace ectoplasmique livré aux lois du Marché ; mais ça ne fonctionne pas ! Cela parce que les Islamistes ne l’entendent pas du tout de cette oreille. Détruire la France, oui, mais pour en faire une République Islamique, pas pour en faire l'esclave du Marché ! Il y a, à terme, conflit d'intérêt ! Et les Islamistes se retourneront naturellement contre ceux qui, en France, les aident aujourd'hui, comme ils se sont retournés contre les Occidentaux en Iraq et en Syrie !

 

Dans ces conditions, la guerre civile paraît difficilement évitable.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS