Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 01:50

Aussitôt identifiés par le renseignement russe, le ministère ukrainien de la Défense s'est vite refusé à reconnaître qu'il s'agit de ses propres agents.

Le ministère ukrainien de la Défense a démenti l'information selon laquelle les détenus soupçonnés d'avoir planifié des attentats en Crimée étaient des employés du Bureau général de renseignement du ministère ukrainien de la Défense.

"Le 37e bataillon de la 56e brigade n'a jamais fait partie du Bureau général de renseignement. Les détenus dont on parle dans les communiqués ne sont pas des employés du ministère ukrainien de la Défense ", rapporte une source ministérielle.

 

Pourtant selon les témoignages des détenus, le groupe de saboteurs détecté dans les alentours de la ville d'Armiansk, en Crimée, comprenait le commandant du renseignement du 37e bataillon de la 56e brigade du Bureau général de renseignement du ministère ukrainien de la Défense Alexeï Sandoul, l'officier Oleg Dmitrienko et le patrouilleur Alexander Kirillov. Evgueni Panov, qui avait déjà plaidé coupable, était le coordinateur du groupe et devait assurer sa retraite.

 

Ayant suivi une formation à Kiev, les saboteurs sont venus en Crimée début août pour déterminer les éventuels objectifs d'attaques.

Dans la nuit du 7 au 8 août, des unités spéciales du ministère ukrainien de la Défense ont entrepris une percée dans la péninsule criméenne, mais l'attaque a été déjouée. Deux militaires russes ont trouvé la mort lors de l'opération de neutralisation des saboteurs.

Les saboteurs ukrainiens avaient pour but de porter atteinte à l'activité touristique criméenne. Pour ce faire, ils planifiaient d'organiser une série d'explosions pour semer la terreur parmi les voyageurs.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS