Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 02:49

Le Premier ministre a proposé un «pacte avec l’islam» de France dans le JDD. Mais pour Céline Pina, l’enfer est pavé de bonnes intentions. Les frères musulmans de l’UOIF sont en embuscade, prêts à défendre un islamisme politique.
Ancienne conseillère régionale PS d’Ile-de-France, Céline Pina avait dénoncé, en 2015, le salon de «la femme musulmane» de Pontoise.

Il y a des moments où les coïncidences trop heureuses révèlent une communication très orchestrée. Voilà que dans le JDD du 31 juillet, le Premier ministre évoque l’hypothèse d’un Pacte avec l’Islam, faisant ainsi de cette religion, une religion que l’Etat devrait traiter de façon particulière, tandis que dans une tribune, des personnalités françaises de confession musulmane indiquent qu’elles sont prêtes à assumer leurs responsabilités et à rendre islam et république compatibles, tout en évitant soigneusement de poser la question des conflits de valeur à résoudre.

Une fois de plus, les ambiguïtés de la communication gouvernementale peuvent entraîner des doutes sur la réalité des buts poursuivis. [...]

Du côté gouvernemental, on a assisté ces derniers temps au lancement de beaucoup de ballons d’essai afin de proposer de mettre en place un concordat avec l’Islam.

Les Français ont été très clairs: ils n’en veulent pas. Alors, le ministre de l’intérieur l’a dit, le premier ministre le répète: il n’y aura pas de concordat!

Et ceux qui prétendent le contraire sont de dangereux irresponsables qui font le jeu du FN! Pas de concordat, on vous dit, juste un pacte avec l’Islam… Qui concernera le financement des mosquées, la formation des imams, l’organisation du culte… [...]

Qu’en terme galant ces choses-là sont dites et que de contorsions pour évoquer le statut particulier d’une religion passant un contrat dérogatoire avec l’Etat, sous forme de Pacte. On retombe ainsi dans une négociation bien connue sur nos territoires qui se traduit toujours par l’octroi de passe-droits religieux en échange d’une promesse jamais tenue de paix sociale…[...]

Ne nous leurrons pas, c’est bien l’UOIF qui est la mieux placée pour tirer les marrons du feu.

Structurés politiquement, ayant noyauté nombre d’organisations laïques, puissante financièrement et très introduite auprès de nos politiques, gageons que ses responsables seront les principaux négociateurs de ce Pacte qui risque d’échapper aux politiques pour finir en pacte de la reddition. [...]

Le Figaro

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS