Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 02:23

Souvenez-vous de ces grandes déclarations d’intention :

La France doit continuer de vivre, on ne doit pas se coucher devant le terrorisme. Si l’on cède c’est le début de la fin,c’est signifier que nous avons peur, que nous renonçons, que bientôt ils auront gagné la bataille.

Or, que se produit-il aujourd’hui dans notre pays ?

On annule des événements un peu partout en France, à commencer par la grande braderie de Lille et ses plus de 2 millions de personnes qui viennent chaque année.

(...)

On nous dit depuis plusieurs mois déjà que nous sommes en guerre mais quelles sont les décisions prises pour combattre ?

Lorsque notre Président nous déclare qu’il va intensifier les bombardements en Syrie, je ne crois pas que c’est le message qu’ont envie d’entendre les Français. Pour eux, c’est avant tout sur notre territoire qu’ils veulent voir qu’on intensifie la lutte.

Plus de 230 victimes du terrorisme en 18 mois et que fait-on pour lutter contre cela ?

Rien ou si peu qu’on ne peut que sentir abandonnés par un pouvoir qui refuse de se comporter comme si nous étions en guerre.

Etre en guerre veut dire poursuivre et harceler l’ennemi en permanence afin de vouloir le détruire. Or je n’ai pas le sentiment que c’est ce qui est fait actuellement.

Chasser les fichiers « S » concernés par le terrorisme, surveiller ceux qui se rendent en permanence sur les sites islamistes, combattre les Imams qui tiennent un discours qui mettent en péril notre vivre ensemble et notre sécurité intérieure, voilà qui serait un début de solution.

On va me dire que c’est ce que propose la droite.

Très bien, mais venant d’une droite qui a pour chef de file un Sarkozy qui devait nous débarrasser de la racaille, et qui pour y parvenir a supprimé 12 000 postes de policiers et des commissariats dans les banlieues, j’ai de sérieux doutes. De plus, sachant que c’est aussi lui qui a permis à ses amis du Qatar de s’implanter de plus en plus sur notre territoire. Une politique hélas poursuivie par son successeur.

Plus grave, on a appris cette semaine par l’intermédiaire de Marianne, que l’ancien Président s’était rendu il y a peu en Arabie Saoudite afin de rendre visite au roi d’Arabie saoudite, Salmane Abdelaziz Al Saoud. Il y a notamment réaffirmé son intérêt pour l’islam de France, et le fait qu’il avait mis en place le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) du temps où il était ministre de l’Intérieur. Il y a aussi reparlé de son idée d’une union méditerranéenne mais aussi de soutien des positions de l’Arabie saoudite sur le dossier syrien.

Pour toutes ces raisons, voilà bien le dernier homme dans ce pays à qui je ferais confiance pour nous débarrasser de l’islamisme. Je serais plutôt de ceux qui se demandent s’il n’est pas là pour leur faciliter la tâche.

Parmi les complices de ces fous de Dieu, on doit bien évidemment inclure les islamo-gauchistes, ces bien-pensants toujours prêts à minimiser les actes des criminels, ou alors à les mettre sur le compte des occidentaux et de leur politique impérialiste.

(...)

Il y a actuellement en Europe une femme dont on peut se demander si elle n’a pas perdu la raison tant son comportement pour son peuple peut sembler dangereux.

Il s’agit bien sur d’Angela Merkel.

En 2015, elle a accueilli 1 million de migrants sur son sol. On a vu depuis les agressions de la Saint-Sylvestre mais aussi plusieurs attentats qui ont été l’oeuvre de ces nouveaux venus sur le sol allemand. Mais pour la Chancelière cela ne change rien.

Elle a fermement rejeté les appels à remettre en cause l’accueil des migrants dans son pays. Voici ce qu’elle a déclaré il y a peu de temps encore : Les djihadistes « veulent remettre en cause notre disposition à accueillir des gens en détresse. Nous nous y opposons fermement ». « Nous allons y arriver » .

On pourrait penser que cette femme a perdu la raison, qu’elle souhaite la mort de ses compatriotes, c’est tout du moins ce que tout être raisonnable serait en droit de penser.

Mais la Chancelière n’agit que pour le patronat allemand, le peuple peut bien être victime des terroristes, elle s’en moque, seul compte pour elle l’intérêt des plus puissants.

L’Allemagne a besoin de l’immigration pour pallier son taux extrêmement faible de natalité. De plus l’immigration est une chance pour le patronat, puisqu’il permet la baisse des salaires.

Une étude parue en 2010 disait qu’une hausse de la proportion d’immigrés d’un point de pourcentage réduisait le salaire de 1,2% ».

Une étude que ferait bien de regarder aussi l’extrême gauche toujours soucieuse de se battre pour une immigration de masse.

Finalement, cette femme que nos politiques et nos médias ont adulé au delà du raisonnable, pourrait bien être pour le peuple européen aussi destructrice qu’un de ces ces compatriotes, et tout cela pour faire plaisir au grand patronat allemand.

Face à tous ces néo-collabos du nouveau monstre qu’est le terrorisme islamiste, on aimerait rapidement voir se lever de nouveaux De Gaulle et Jean Moulin.

L’ Europe a tant perdu l’habitude de la guerre sur son territoire qu’elle se trouve toutes les excuses pour éviter de mener le combat face à un ennemi qui a décidé de l’attaquer sur son sol. On allume des bougies, on dépose des fleurs, c’est fort respectable. Mais sera-ce suffisant pour faire reculer ceux qui sont chez nous et qui ont décidé de nous massacrer ?

J’ai de sérieux doutes, d’autant plus lorsque je vois glorifier le mari d’une victime qui ne veut en aucun cas s’en prendre aux assassins de son épouse.

Mais heureusement qu’il reste encore quelques Résistants dans ce pays qui n’ont pas peur pour leur vie et qui sont là pour nous secouer.

Pour ceux qui refusent toujours de voir la réalité en face, de nombreux algériens qui se sont réfugiés chez nous dans les années 90, sont très inquiets de voir les changements radicaux qui se produisent aujourd’hui en France, et qui leur font terriblement rappeler ce qu’ils ont fui.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS