Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 00:41

Les parlementaires turcs vont débattre de l'accord visant à tourner la page des tensions entre Ankara et Tel Aviv, liées à la mort de neuf Turcs, en 2010, dans l'assaut d'un navire qui avait tenté de briser le blocus de Gaza.

Des élus turcs ont soumis au Parlement, mercredi 17 août, un projet de loi devant permettre de régler définitivement le différend israélo-turc lié à l'intervention de Tsahal contre une flottille humanitaire en 2010.

Le texte, issu d'un accord passé entre la Turquie et Israël fin juin, prévoit qu'Ankara abandonne toute poursuite judiciaire contre les militaires israéliens impliqués dans l'affaire, en échange de quoi Tel Aviv verserait 20 millions de dollars (environ 18 millions d'euros) dans un fonds d'indemnisation pour les familles des neuf Turcs tués.

Le vote de cet accord par l'assemblée permettrait en outre le retour des ambassadeurs des deux pays respectifs, comme l’avait annoncé récemment le ministre des Affaires étrangères turc Mevlüt Cavusoglu.

Le dépôt du texte au Parlement devait se faire plus tôt dans l'été, mais a été reporté en raison de la tentative de putsch en Turquie, dans la nuit du 15 juillet.

Lire aussi : Le Hamas salue l’accord de réconciliation entre la Turquie et Israël

Un assaut de Tsahal contre une flottille humanitaire à l'origine du refroidissement turco-israélien

Les relations entre les pays se sont envenimées en 2010, lorsque six ONG avaient constitué une flottille internationale emportant 750 personnes tentant de briser le blocus de Gaza et d'y acheminer de l'aide humanitaire. Un commando de l'armée israélienne avait alors investi le navire amiral de cette flottille, le Mavi Marmara, tuant neuf militants turcs et faisant de nombreux blessés.

Trois ans d’âpres négociations, qui ont abouti en juin 2016, ont finalement permis à Tel Aviv et Ankara de trouver un compromis.

Ce n'est pas le seul renouveau diplomatique opéré par les dirigeants turcs au cours de l'été 2016 : la saison a également été marquée par un rapprochement entre Ankara et Moscou, dont les relations étaient tendues depuis novembre 2015 en raison de la destruction par l'armée turque d'un avion russe à la frontière syrienne.

Lire aussi : Une nouvelle flotille veut rompre le siège de Gaza

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS