Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 00:40

Selon un document confidentiel consulté par Le Figaro, elles ont chuté de près de 20 % sur six mois. Les demandes d’asile de la part d’Afghans, ont, elles, grimpé… de 964% !
Les éloignements de clandestins ont chuté en France de presque 20 % sur six mois. Le cumul 2016 des «retours», «réadmissions» dans l’espace Schengen et autres «renvois» a concerné 8 660 illégaux du 1er janvier au 30 juin 2016, contre 10.800 étrangers en situation irrégulière éloignés durant la même période de l’année précédente.
Le Figaro a eu accès aux données confidentielles du «tableau de bord» de la Direction générale des étrangers en France pour le premier semestre 2016. Un document confidentiel réalisé par le Département des statistiques, des études et de la documentation (DSED) de cette administration directement rattachée au ministère de l’Intérieur.

(…) Le Figaro


Ce n’est ni une coquille ni une erreur de calcul: le nombre de demandeurs d’asile issus d’Afghanistan a bondi en cinq mois… de 964 %! Il est passé de 218 à 2.319 demandes, faisant des Afghans la deuxième nationalité au palmarès des candidats au statut de réfugié en France. Juste derrière les Soudanais, dont le nombre de dossiers déposés a lui-même augmenté de 174 %, en passant de 918 à 2.519. Alors que les Syriens, sur lesquels se concentre l’actualité internationale, n’ont déposé, dans le même temps, que 28 % de demandes supplémentaires, de 976 à 1.255.
Il n’en fallait pas moins pour susciter l’interrogation des plus hautes autorités. Le 10 juin dernier, Bernard Cazeneuve en personne a saisi par courrier le directeur général de la police nationale (DGPN) pour des explications. Et une étude, dont Le Figaro a eu connaissance, a été envoyée au ministre dix jours plus tard.

(…) Le Figaro

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS