Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 01:11

Bonjour à toutes et à tous. La Droite Libre propose une revue de presse subjective avec

I. Juppé n’a pas été condamné à la place de J Chirac

II. Juppé « oublie » son projet de mosquée et ses déclarations sur l’islam

III. L’attentat devant Notre-Dame n’a pas été déjoué mais raté

 

I. A Juppé n’a pas été condamné à la place de J Chirac

Pour attaquer – indirectement - N Sarkozy, A Juppé a déclaré que « la justice est indépendante » le 5 septembre 2016 suite à la mise en examen de l’ancien Président pour dépassement du seuil de dépenses électorales en 2012.

Si l’on prend au mot A. Juppé et cette déclaration au sérieux, la condamnation d'Alain Juppé par le tribunal de grande instance de Nanterre, à 18 mois de prison avec sursis et dix ans d'inéligibilité - le 30 janvier 2004 était sans doute justifiée puisqu’il n’a rien à redire sur le fonctionnement de la justice.

Voici ci-dessous les principaux attendus de la condamnation d’A.Juppé.

« Attendu que les valeurs de la République et les valeurs du service public constituent le cœur de l'enseignement dispensé dans les grandes écoles de la République, qu'Alain Juppé a précisément été formé dans celles-ci, qu'il a ensuite exercé comme haut fonctionnaire puis joué un rôle éminent dans la vie publique notamment comme membre du Parlement, ceci excluant qu'il ait ignoré l'état du droit au regard des faits dont il est déclaré coupable [...]

Attendu qu'aux termes de l'article 4 de la Constitution "les partis et groupements politiques concourent à l'expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale..." ; qu'ainsi est notamment rappelé leur soumission à la loi, expression de la souveraineté nationale, devant laquelle "tous les citoyens" sont égaux ; qu'Alain Juppé dans la quête de moyens humains lui apparaissant nécessaires pour l'action du RPR a délibérément fait le choix d'une certaine efficacité en recourant à des arrangements illégaux [...]

Que la nature des faits commis est insupportable au corps social comme contraire à la volonté générale exprimée par la loi ; qu'agissant ainsi, Alain Juppé a, alors qu'il était investi d'un mandat électif public, trompé la confiance du peuple souverain. [...] »

Et contrairement à une légende urbaine, A Juppé n’a pas été puni à la place de J Chirac. Ce dernier a d’ailleurs été aussi condamné.

En effet, A. Juppé a profité, en étant nommé à de nombreuses et hautes fonctions officielles, de la puissance du parti RPR directement issue des détournements.

Et voici maintenant la diva Juppé. Alain nous fait dans le « regardez comme je suis sympa, tout en rondeur … » ….Avec Juppé, on nage dans le vivre ensemble, l’immigration heureuse. A fond dans la démagogie.

 

II. Juppé « oublie » son projet de mosquée et ses déclarations sur l’islam

Mais, ce que veut le peuple français c’est une administration qui soit dure avec les islamistes et la progression de la charia et là un gros doute pèse sur A. Juppé.

En effet, Juppé a fait des déclarations inquiétantes depuis 20 ans et ment par omission : il a notamment affirmé le 12 juin dernier sur TF1 qu’il n’y avait pas de projet de financement de mosquées à Bordeaux.
Certes… mais il oublie au passage les délibérations votées en conseil d’administration d’Euratlantique et en Conseil municipal du 29 avril 2013 qui prévoyaient qu’une propriété, puisse être cédée quasi gratuitement (via un bail emphytéotique - 
source) à la Fédération des musulmans de Gironde (UOIF proche des frères musulmans).
La mairie de Bordeaux n’a annulé ce projet de mosquée en 2014 que suite à un dépôt de recours administratif.

Toutefois, Alain Juppé a (enfin ?) pris conscience de la difficulté du fait de l'absence d'un clergé hiérarchisé à la tête de l'islam. Et il reconnaît qu’il est difficile de faire le tri parmi plus de 400 versets du coran en conflit avec le droit français (source : www.lepoint.fr).

Par ailleurs, il convient de rappeler quelques autres faits de Juppé sur l’islam/immigration

- Le Parisien 27 août 2011 : « En Syrie, ne stigmatisons pas a priori tous ceux qui se qualifient d’islamistes »

- Qu’il faut faire leur deuil du concept d’«assimilation» qui consiste à vouloir «effacer les origines, nier toute différence». Il faut «comprendre et accepter» la fidélité des immigrés à leurs origines, «source d’une diversité qui enrichit notre patrimoine». (Les « 12 travaux de l’opposition » publié le 10 septembre 2014).

- «Le regroupement familial est un droit» (source : Le Figaro 27 avril 2016).

- Toujours, en matière de regroupement familial, A. Juppé dénonce l'attitude "pas humaine" de N. Sarkozy (source :www.bfmtv.com/politique - été 2016).

- L'Europe, en déclin démographique, a «besoin d'apports de main-d'œuvre étrangère» (Le Monde 1/10/1999).

- Le 1er octobre 1999, dans Le Monde : «il faut accueillir de nouveaux immigrés».

- « Rien dans l’islam ne justifie l'inégalité entre les hommes et les femmes » (sic). Et pourtant, Juppé reconnaissait le 25 mars 2015 qu’il n’avait jamais lu le coran (source : Europe1). D’ailleurs (et notamment) la sourate IV.38 dans lequel Allah affirme « Les hommes sont supérieurs aux femmes …» le contredit.

- Le premier janvier 2013, Tareq Oubrou, imam de Bordeaux, était promu au grade de chevalier de la légion d’honneur. Ce soir, ce dernier était décoré personnellement par le maire de Bordeaux, Alain Juppé. Membre d’une des organisations proches des frères musulmans (UOIF : Union des organisations islamiques de France), dont la devise est « Le Coran est notre Constitution », Tareq Oubrou est également l’ancien président de l’association « Imams de France » (source : www.infos-bordeaux.fr - www.sudouest.fr).

- Jeannette Bougrab a aussi déclaré dans Marianne le 5 février 2013 : « J’essayais, et je réussissais, à ne pas croiser Alain Juppé. Je savais qu'il avait été fou de rage. (…) je déclarais qu'il n'existait pas de«charia light».

- Autre déclaration récente (septembre 2016) en apparence plus anecdotique : "La France serait-elle la France sans Marie Curie venue de Varsovie, Apollinaire né sujet polonais de l’empire russe, Picasso qui vit le jour en Espagne ?" (source : www.atlantico.fr). Cette déclaration prouve vraiment qu’il n’a pas compris l’ampleur et l’écart civilisationnel de la menace.

 

III. L’attentat à Notre-Dame n’a pas été déjoué mais plutôt raté

L’attentat devant Notre-Dame n’a pas été déjoué comme le laisse entendre les médias mais il a plutôt été raté et extrêmement mal géré.

L’attentat devant Notre-Dame n’a pas été déjoué (source France Info, Le Point …) comme le laisse entendre les médias toujours à plat ventre mais il a plutôt été raté.
Comme Eric Verhaeghe écrit «Dissipons d’abord un malentendu que les services de police au sens large sont parvenus à instiller dans les esprits: l’attentat devant Notre-Dame aurait très bien pu avoir lieu et la police a été, dans cette affaire, tout à fait lamentable.»

Il poursuit : « Rappelons les faits: dans la nuit de samedi à dimanche (à 3h33 exactement), le “commando” place une Peugeot 607 sans plaque d’immatriculation (et les clignotants d’urgence allumés) à cent mètres de la cathédrale Notre-Dame.
La voiture contient plusieurs bonbonnes de gaz prêtes à exploser. La police intervient à 7h15 du matin, c’est-à-dire plusieurs heures après l’installation du véhicule, pour le fouiller. La maire du Vème arrondissement se fend d’ailleurs d’un 
courrier pour se plaindre des délais d’intervention. » La suite est sur Eric_Verhaeghe.

Droite Libre

via

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS