Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 02:35

Les quotas de répartition des demandeurs d’asile parmi les Etats membres de l’Union européenne sont « politiquement finis » a déclaré lundi le Premier ministre de la Slovaquie dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l’EU.

Les Ex pays communistes d’Europe de l’Est ont toujours été fermement opposés à cette décision adoptée il y a un an, qui consistait à ce que tous les pays de l’UE acceptent de prendre des centaines de milliers de demandeurs d’asile chez eux. La Slovaquie et la Hongrie ont saisi la Cour de Justice Européenne pour contester cette décision.

« Les quotas divisent aujourd’hui clairement l’Union européenne. Je pense par conséquent qu’ils sont politiquement finis », a déclaré le chef du gouvernement slovaque aux journalistes de Bratislava .

Alors que l’UE se bat pour démontrer une apparente unité après le choc du Brexit, les dirigeants européens ont évité les questions et sujets qui fâchent comme par exemple celui des quotas et se sont plutôt concentrés sur la protection des frontières ainsi que sur la coopération à tenir avec les pays d’origine des demandeurs d’asile.

Lors du sommet européen du 16 septembre de Bratislava, la chancelière allemande Angela Merkel a reconnu son erreur d’avoir voulu imposer à ses partenaires européens ces quotas de migrants. Elle a accepté aux pays d’Europe de l’Est leurs propositions de « solidarité flexible« .

« Ce que les pays du groupe de Visegrad – à savoir la Slovaquie, la République tchèque, la Hongrie et la Pologne – disent depuis un an et demi devient désormais la position officielle de l’UE », a poursuivi Robert Fico dont son pays détient encore jusqu’à la fin de l’année (ndlr : 6 mois) la présidence européenne

« Si quelqu’un veut diviser l’Europe, qu’il remette cette histoire de quotas sur la table et que celui voulant unir l’Europe propose un concept différent de lutte contre l’immigration illégale ».

Traduction FDS de Breitbart

via http://www.fdesouche.com/771279-pour-le-premier-ministre-slovaque-les-quotas-de-repartition-des-migrants-sont-politiquement-finis

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS