Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 13:51

Le gouvernement cherche à remplir les caisses de l'Etat par tous les moyens.
Alors pourquoi ne pas augmenter le montant de la redevance télé, payée par des dizaines de millions de contribuables chaque année ?

Le ministre de l'Économie Michel Sapin a présenté le 28 septembre 2016 le projet de budget 2017, le dernier du quinquennat de François Hollande. Surprise, on y a découvert que la redevance audiovisuelle augmentera de 2 € l'an prochain, passant de 137 à 139 € en métropole.

On s'attendait pourtant à une hausse limitée à un euro, car le montant de la redevance télé est en partie indexé automatiquement sur l'inflation. 

Mais, et c'est là que la surprise est totale, le gouvernement a décidé de pratiquer un rattrapage des indexations des années précédentes. Un autre euro supplémentaire sera donc facturé aux ménages.

 

Moins de télés, plus d'écrans

Vous devez payer la contribution à l'audiovisuel public, nouvelle appellation de la redevance audiovisuelle, si vous êtes imposable à la taxe d'habitation et que vous occupez, au 1er janvier de l'année d'imposition, un logement équipé d'un téléviseur ou un dispositif assimilé. Certaines personnes peuvent bénéficier d'une exonération.

Le paiement de la contribution à l'audiovisuel public s'effectue en même temps et dans les mêmes conditions que la taxe d'habitation. 

Le parc installé de téléviseurs est en baisse, à 45 millions d'appareils, tandis que les écrans mobiles (smartphones, tablettes, e-books…) ont le vent en poupe. La France devrait en compter 80 millions fin 2015.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS