Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 23:31

Amine Elbahi quitte l’équipe de campagne d’Alain Juppé en l’accusant de travailler avec les dirigeants et imams salafistes de l’UOIF

Image à la Une: Alain Juppé remettant la Légion d’Honneur à l’imam Tareq Oubrou, Frère Musulman.

Amine Elbahi explique qu’il quitte l’équipe de campagne du candidat Alain Juppé en raison de sa proximité avec les dirigeants et imams salafistes de l’UOIF, la branche française des Frères Musulmans.

Hier nous publions le témoignage vidéo d’Omar Djellil, ex-frère musulman, qui dénonçait l’antisémitisme de Tareq Oubrou, l’imam protégé du candidat Alain Juppé.

 

Amine Elbahi est un Roubaisien de 20 ans qui, après que sa soeur soit partie en Syrie rejoindre Daesh, s’est engagé dans la lutte contre la radicalisation.

(...)

Le jeune Roubaisien s’est engagé chez les Jeunes Républicains, puis aux côtés du candidat Alain Juppé.

Mais aujourd’hui, sur son blog, il explique pourquoi il quitte l’équipe de campagne d’Alain Juppé :

Alain Juppé travaille aux côtés des salafistes de l’UOIF qui prônent un islam politique incompatible avec nos valeurs.

(...)

La primaire est un renouveau des pratiques politiques et doit permettre de réunir des femmes et des hommes qui se reconnaissent dans les idées défendues par la droite et le centre. La crise politique qui touche notre pays ne doit pas permettre la remise en question du clivage entre la gauche et la droite. Je crois encore au clivage. Le clivage est nécessaire dans notre démocratie.

« Nous ne pouvons plus affirmer d’un côté combattre le salafisme et de l’autre travailler à leurs côtés, notamment l’UOIF, présidée par Amar Lasfar et dont les dirigeants sont Tareq Obrou, Hassan Iquouissen ou encore Ahmed Miktar, qui prône comme Rachid Abou Houdeyfa un islam politique incompatible avec les valeurs de la République. »

Tareq Oubrou

Tareq Oubrou, imam « modéré »

La société française vit une crise identitaire sans précédent. La France ne peut se satisfaire d’une « identité heureuse » à l’heure où la crise profite aux salafistes et permet la radicalisation des esprits.

Malgré leur papier d’identité, leur culture, leur histoire, de nombreux jeunes ne se sentent pas Français. Le repli identitaire va de soi. Qui peut croire que la religion n’a aucune influence dans les quartiers abandonnés de la République ? Les débats imposés par les salafistes prennent en otages les millions de musulmans français et perturbent le débat politique qui doit se tenir.

(...)

« Je vous annonce mon départ de l’équipe d’Alain Juppé car je ne me sens plus en adéquation avec ses idées et ses positions. Je reste attaché au candidat pour qui je me suis beaucoup battu mais rester à ses côtés serait renier mes convictions ».

 

(...) lire la suite

Amine Elbahi

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël News

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS