Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 01:46
policiers-jungle Les gendarmes mobiles qui empêchaient les clandestins de réinvestir la Jungle de Calais ont levé leur barrage, et des centaines d’immigrants ont repris possession des lieux. 
 
Et pourtant, Fabienne Buccio, la préfète du Pas-de-Calais, a affirmé vers 14 heures ce mercredi : « C’est la fin de la jungle. », «  On a fait le tour, il n’y a plus de migrants dans le campement. ».
Malgré cela, aux alentours de 16 heures, le cordon de gendarmes mobiles qui empêchait les clandestins de revenir a reçu l’ordre de partir, laissant le champ libre aux « réfugiés » éparpillés aux alentours, pour revenir. 
En effet, aussitôt des centaines d’immigrants ont repris possession des lieux. 
Certains d’entre eux prétendent revenir chercher des affaires, mais la plupart expliquent qu’ils sont revenus parce qu’ils refusent de se rendre dans les centres d’accueil. 
Calais va-t-il renaître de ces cendres, au sens propre, avec de nouveaux locaux réinstallés au frais du contribuable, après que les précédents, déjà payés, aient été incendiés par leurs occupants eux-mêmes ?
 
Pourtant la préfète du Pas-de-Calais, lors de son point de presse, aux abords de la « jungle » à 14 heures, a  indiqué que 5 000 personnes avaient été prises en charge au centre de départ mercredi à la mi-journée, pour être envoyées en bus vers un centre d’accueil et d’orientation (CAO) sur le territoire national. »
 
Il semblerait donc qu’il y ait eu accord entre les autorités préfectorale et les centaines de clandestins dispersés aux alentours, pour leur permettre de revenir sur les lieux. 

Rien que la levée du barrage de gendarmes est un accord, pour ces gens qui ne respectent que la force.

 Cela signifie-t-il que la reconduite du camp est tacitement approuvée ?

 Cela signifie-t-il que la dispersion des occupants de la Jungle de Calais n’aura été qu’un prétexte pour préparer psychologiquement les Français à des flux récurrents d’immigrés partout dans les provinces ?
 
Il est clair depuis le camp de Sangate,  que toutes ces manœuvres de déplacement  de clandestins, ne visent qu’à préparer le terrain et les structures pour le grand remplacement.
 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS