Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 02:03

Vladimir Poutine

Les habitants de la Crimée qui ont choisi de redevenir Russes ont vécu des moments difficiles, liés notamment au black-out, résultant de l’arrêt volontaire du transfert d’électricité depuis l’Ukraine, mais ils ont tenu envers et contre tout.

Intervenant lors d'un forum du Front populaire de Russie (ONF) qui se déroule à Yalta, le président russe Vladimir Poutine a qualifié de crime pur et simple la coupure de l'eau et de l'électricité en Crimée par des « idiots surprenants », tout en saluant le courage et la fermeté des habitants de la péninsule.

 

« En ce qui concerne la coupure de l'eau ou le black-out, résultant de l'arrêt du transfert d'électricité, cela n'est sans doute rien autre qu'un crime contre l'humanité. En effet, on coupe en plein hiver l'approvisionnement en électricité d'une grande région, dont la population compte plusieurs millions de personnes », a rappelé le chef de l'État.

La Crimée et Sébastopol ont été rattachés à la Russie à la suite d'un référendum tenu en mars 2014. 96,77 % des Criméens et 95,6 % des habitants de la ville de Sébastopol (ville criméenne avec un statut particulier) ont voté pour le rattachement à la Russie.
La péninsule avait été « offerte » à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954.

Aujourd'hui, l'Ukraine continue de considérer ce territoire comme le sien. La majorité des pays occidentaux soutiennent la position de Kiev et ont même introduit des sanctions antirusses en 2014.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/russie/201610261028397090-poutine-crimee-crime-electricite-ukraine/

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS