Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 18:03

theresa-may-1_5720569

Le gouvernement britannique souhaite que les entreprises publient une liste de leurs employés étrangers et privilégient la main d’oeuvre nationale, pour faire baisser le solde migratoire.

La Première ministre britannique Theresa May durcit le ton sur l’immigration. Elle choisit ainsi la voie d’un Brexit sans compromis et mord sur le terrain du parti europhobe Ukip. En clôturant le congrès de son parti mercredi après-midi à Birmingham, la dirigeante des Tories a souhaité ancrer son parti « au centre de l’échiquier politique britannique », brocardant le leader du Labour Jeremy Corbyn, dont la « prétendue supériorité morale » l’empêche d’entendre les peurs de la population sur l’immigration.

La Première ministre a bien expliqué mercredi vouloir garantir aux entreprises « une liberté maximale de commercer et de fonctionner au sein du marché unique » européen. « Mais nous n’allons pas quitter l’UE pour abandonner de nouveau le contrôle de l’immigration », a-t-elle ajouté aussitôt, au risque de juxtaposer deux souhaits a priori contradictoires pour Bruxelles.

Dès mardi, la ministre de l’Intérieur, Amber Rudd, a dévoilé un nouveau plan de restrictions pour les entreprises qui seront poussées à publier une liste de leurs employés non-britanniques et à privilégier la main d’oeuvre nationale. 

L’idée est de ramener le solde migratoire, qui s’établit actuellement à 330 000 par an, sous la barre des 100 000, a-t-elle insisté. « Ce n’est pas parce que je suggère que les étrangers prennent les emplois des britanniques que je suis raciste », s’est-elle défendue.

 

L’Express

via http://www.fdesouche.com/775315-royaume-uni-theresa-may-veut-instaurer-la-preference-nationale-et-reduire-limmigration

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS