Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 02:23

S'il fallait encore une preuve de la situation catastrophique des agriculteurs de France, dont le nombre ne cesse de diminuer car ils n'arrivent pas à faire face à leurs dettes et que les lobbys agroalimentaires leur payent leur production une bouchée de pain, la voici m: la Mutualité Sociale Agricole (MSA) a calculé le salaire des agriculteurs en 2015.

S'ils étaient au RSA, ils toucheraient plus (et sans rien faire).

 

Moins de 354 euros par moins pour 131 450 exploitants

Les chiffres publiés par la MSA font presque peur : après avoir analysé les données des déclarations de revenus des exploitants en France pour l'année 2015 elle a découvert que 131 450 agriculteurs ne se versent, à la fin du mois, qu'un salaire ridicule : moins de 354 euros chaque mois. Sur ça, ils doivent bien évidemment vivre, payer les factures de la maison et, surtout, manger.

Ce revenu ridicule concerne un agriculteur sur trois et c'est justement ce qui inquiète la MSA : en 2014, soit l'année précédente, "seulement" 18 % des agriculteurs étaient dans cette situation. Les revenus des agriculteurs sont donc en baisse et la précarité de ces derniers augmente en France malgré les tentatives du gouvernement d'endiguer la crise.

354 euros par mois, pour faire une comparaison, c'est 200 euros de moins que ce que touche une personne seule et sans ressource au titre du RSA (qui a été revalorisé au 1er septembre 2016 à 535,17 euros par mois).

Une situation économique catastrophique qui détruit les agriculteurs

La Mutualité Sociale Agricole ne s'inquiète pas seulement du niveau de vie des agriculteurs de France mais également de l'impact que ce manque d'argent a sur leur quotidien. De plus en plus d'exploitants sont en détresse psychologique : le nombre d'appels au service de prévention des suicides "a explosé en début d'année" a déclaré Pascal Comery, président de la MSA.

Le service a reçu environ 300 appels par mois depuis le début de l'année, soit 10 par jour. C'est énorme... et c'est trois fois plus qu'en 2015. Les agriculteurs en sont au point de demander, au service, "est-ce qu'on a vraiment besoin de nous ?" Un absurde car sans eux, on ne mangerait pas. Et pourtant, en les faisant vivre 350 euros par mois, difficile pour eux de penser qu'on a besoin d'eux.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS