Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 01:27

Résultat de recherche d'images pour "russia today" Hier, la rédactrice en chef de Russia Today, M. Simonian, écrivait dans son twitter que les comptes de la chaîne en Grande Bretagne vont être bloqués. Une vague de réaction officielle a suivi, d'autant plus qu'aucun motif n'est évoqué par la banque publique britannique.

Aujourd'hui, il semblerait que les comptes ne soient pas bloqués, mais la chaîne russe doit trouver une autre banque ... rapidement. Alors que le raiting de la BBC baisse, c'est effectivement un moyen de régler à la fois les problèmes de concurrence et celui du contrôle de l'information.


Russia Today est une chaîne russe publique diffusée à l'étranger, et à la différence de TV5 Monde qui diffuse en français, Russia Today diffuse dans la langue de la région de réception. Ce qui lui permet de toucher un très large public et de faire concurrence aux chaînes nationales.

Dans un monde soi-disant concurrentiel, ouvert, pluriel, ce devrait être considéré comme un plus. L'on n'arrête pas de nous répéter que seule la concurrence est à même de produire ce qu'il y a de meilleur. Pourtant, ici, ce n'est pas le cas.

Des pressions sont exercées sur la chaîne dans les régions sous contrôle des Etats Unis, comme dans certains pays d'Amérique du Sud qui ont modifié récemment le mode de diffusion de la chaîne, au Moyen Orient où les comptes ont été bloqués car le journaliste et directeur du groupe D. Kissilev est sous sanctions américano-européennes.

(...)

Autrement dit, si la chaîne ne diffuse pas le point de vue admis en Occident. Or depuis, des reportages ont été diffusés qui prouvent que RT ne faisait que montrer une vérité dérangeante, mais une vérité.

(...) Quand la Russie joue au même niveau que les occidentaux, avec leurs armes, mais pour défendre ses propres intérêts, forcément ça dérange. 

 Hier, dans la même veine, c'est la banque NatWest, qui doit faire le travail que le Gouvernement ne peut pas officiellement faire: empêcher RT de diffuser, lui compliquer la vie.
Car
si le Gouvernement agit ouvertement, c'est reconnaître la censure, ce qui n'est pas compatible avec les valeurs "déclarées" de la société occidentale - la censure n'existe qu'en Russie et dans les pays totalitaires, c'est bien connu. 

  Selon la banque, le 14 novembre les cartes sont bloquées et les comptes fermés le 12 décembre. Toutefois, la version "commerciale" est discréditée par un article publié sur le site de la BBC, dans lequel John Laugh, expert à The Royal Institut of International Affairs, affirme que c'est une bonne décision qu'il aurait fallu prendre depuis longtemps car il est évident que RT est un élément de la machine de propagande russe qui tente de manipuler l'opinion publique. Donc, la BBC explique que la décision est bien politique.

 Surtout si l'on tient compte du fait que RT n' a jamais eu, selon M. Simonian, d'incidents bancaires ni un quelconque problème financier avec la banque. Sur le plan économique, la décision ne tient pas.

 Sa rédactrice en chef affirme que, de toute manière, RT va continuer à diffuser normalement. Finalement, c'est la meilleure réponse à donner: continuer à faire son travail et le faire bien.

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS