Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 00:13
1028191008-1 Les documents publiés par le site Wikileaks montrent que la candidate démocrate à la présidence des États-Unis Hillary Clinton avait, en tant que secrétaire d’État américaine, menacé d’«encercler la Chine par des systèmes de défense antiaérienne » si Pékin ne stoppait pas le programme nucléaire de la Corée du Nord.

Jeudi, le site Wikileaks a publié le sixième lot des courriels confidentiels du chef de campagne d’Hillary Clinton, John Podesta.

Selon des médias américains, les lettres publiées comprennent des fragments d’archives de discours informels de Mme Clinton. La section sur la Chine porte sur un certain nombre de questions qui ont conduit à un conflit d’intérêts avec Pékin quand Hillary Clinton occupait le poste de secrétaire d’État.

« Nous allons encercler la Chine par nos missiles antiaériens. Nous allons déployer plus de navires dans cette région. Allez, la Chine! Vous les (la Corée du Nord, ndlr) contrôlez, ou nous aurons à nous défendre! », a lancé Mme Clinton en 2013.

Si les essais du missile balistique nord-coréen aboutissent, cela constituera aussi une menace pour les alliés des États-Unis dans le Pacifique, étant donné qu’« ils (les Nord-Coréens, ndlr) seront vraiment en mesure d’atteindre Hawaï et théoriquement la côte ouest (des États-Unis, ndlr) », avait alors déclaré l’ancienne secrétaire d’État.

En septembre 2016, Hillary Clinton a de nouveau menacé Pékin de renforcer la défense antiaérienne américaine en Asie orientale si le gouvernement chinois n’exerçait pas de pression sur Pyongyang.

Selon elle, Washington a « beaucoup de moyens de pression » que les Américains vont utiliser malgré le mécontentement de la Corée du Nord, de la Russie et de la Chine.

 
 
SOURCE : © SPUTNIK

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS