Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 03:31

  • Entre 2005 et 2014, l'Allemagne a accueilli plus de 6.000.000 de migrants.

  • Deux questions essentielles sur l'intégration auraient dû être posées : 1) Que faut-il exiger des nouveaux arrivants ? Et 2) Que faire de ceux qui ne jouent pas le jeu ? En Europe, ces deux questions - essentielles à une bonne intégration - n'ont jamais été posées.

  • Dans le nouvel ordre migrant, la population hôte est invitée à faire de la place au nouvel arrivant et à supporter une coexistence qui n'a pas été voulue par elle.

  • « Toutes les cultures ont même droit de cité. On ne reconnaît pas de culture européenne substantielle qu'il pourrait être utile de préserver. C'est une conception horizontale du lien social, c'est-à-dire entre les présents. Sa dimension verticale, pourtant essentielle, avec le passé semble désormais superflue. » — Michèle Tribalat, sociologue et démographe.

  • « Il faut que les gens que nous accueillons aiment ce pays. Si nous leur offrons toujours un regard négatif, ils ne peuvent pas l'aimer ». — Monseigneur Pontier, archevêque de France, Le Monde, octobre 2016.

  • Et quand l'injonction aux « bons sentiments » ne fonctionne pas, les autorités n'hésitent pas à criminaliser les critiques anti-immigration. Le politicien néerlandais Geert Wilders est ainsi en procès pour avoir mis en cause la surreprésentation des immigrants marocains dans la vague de délinquance qui transforme les Pays Bas.

Chacun sait maintenant - et la chancelière allemande Angela Merkel mieux que quiconque – que l'ouverture des frontières de l'Allemagne à plus d'un million de migrants en provenance du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Asie a représenté une erreur, une triple erreur politique :

  • Merkel a eu tort de croire que des motifs humanitaires (la guerre en Syrie et en Irak, le problème des réfugiés) pouvaient aider l'Allemagne à poursuivre ouvertement une politique de migration massive qui a été initiée depuis longtemps mais demeurait dans l'ombre.

Yves Mamou, journaliste et auteur basé France, a travaillé pendant vingt ans au journal Le Monde.

[1] Statistiques Eurostat des migrations pour l'Allemagne :

  • 707.352 migrants en 2005
  • 661.855 en 2006
  • 680.766 en 2007
  • 682.146 en 2008
  • 346.216 en 2009
  • 404.055 en 2010
  • 489.422 en 2011
  • 592.175 en 2012
  • 692.713 en 2013
  • 884.893 en 2014

lire la suite

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS