Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 03:37

Vladimir Poutine et Alexis Tsipras. Archive photo

Rejetant l’idée de participer à une guerre froide contre la Russie, la Grèce assure que les relations bilatérales ne dépendent guère des sanctions antirusses américaines.

La Russie suit une politique amicale à l'égard de la Grèce, et vice-versa, Athènes se montrant hostile à l'idée de se soumettre aux exigences d'un quelconque pays de suspendre les relations avec Moscou ou à jouer à une petite guerre froide, a assure Dimitrios Velanis, conseiller du Premier ministre grec pour le partenariat avec le Kremlin, dans une interview accordée à Sputnik.

« C'est une grosse erreur, poussée à l'absurde, de supposer qu'on peut interdire quelque chose à la Grèce. Aucune pression, et encore moins une interdiction (…). Pour que chacun exprime sa propre attitude envers la Russie, cela ne nous touche pas », a lancé le membre de la Chambre de commerce gréco-russe à l'occasion de l'année croisée Grèce-Russie.

Selon lui, le gouvernement grec s'en tient aux accords signés par les deux pays et au respect mutuel.


« Alors, quel est le rôle de la Russie aujourd'hui ? Sincèrement, sa politique n'a jamais été nuisible à aucun peuple et à aucun pays.
Au contraire, elle accorde son aide à plusieurs peuples dans la région du Proche-Orient. Nous considérons que la présence russe en Syrie a arrêté la propagation de la peste terroriste.

 

Et au contraire, l'absence de la Russie favorise le déchaînement de l'illégalité et de la terreur, comme cela a été le cas en Libye, en Irak et dans d'autres pays de la région », a poursuivi le conseiller gouvernemental, qualifiant d'insensée la politique antirusse.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201611281028909813-partenariat-politique-sanctions-terroristes-guerre/

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS