Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 01:12

Expulsés de leur logement à cause de son insalubrité, Zaza, Kamel et leurs trois enfants viennent de passer deux ans et demi dans un hôtel payé par la municipalité. Après ces années de calvaire liées à un problème de papier, la petite famille voit enfin le bout du tunnel.

…) Depuis 2010 leur titre de séjour est périmé. Sans papiers, les démarches pour les reloger deviennent un casse-tête. « Pour prétendre à un logement social, il faut nécessairement un papier réglementaire qu’ils n’avaient pas. C’est toute la complexité de pouvoir reloger les personnes sans papier », explique Milouda Ala, adjointe (LR) au logement à Roubaix.

Se lance alors une longue procédure pour obtenir le Graal. Entre-temps, naît Youra, leur petite dernière de deux ans. Elle apprend à marcher sur la moquette de cette chambre d’hôtel pendant que Mohamed et Zinb, les deux plus grands, eux continuent d’aller à l’école, devenue une échappatoire, explique leur maman.

Aujourd’hui, après deux ans et demi de bataille, le calvaire prend fin. Le couple vient de signer le bail d’un logement social. Le déménagement est prévu dans deux semaines. Une libération pour cette mère de famille. « Sortir de cet hôtel, c’est l’essentiel », souffle-t-elle, ses trois enfants autour d’elle.

Impatient, le couple doit attendre la fin des travaux de réaménagement de leur futur appartement, avant de pouvoir y poser leurs valises, définitivement.


60 000 euros, le coût de deux ans à l’hôtel

Au total, ces deux années à l’hôtel auront coûté près de 60 000 euros. Une somme considérable liée à une absence de solution alternative, explique Milouda Ala, adjointe (LR) au logement à Roubaix. « Quand on reloge des personnes, on les prend en charge. La mairie dispose de cinq appartements dans le quartier de l’Alma pour de l’hébergement d’urgence mais, ils sont déjà occupés. Trouver une place pour une famille dans un centre d’accueil et d’orientation est devenu aussi très compliqué… »

(...)

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS