Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 18:31

A défaut d’avoir un candidat, le Parti socialiste tente d’avoir un début de programme pour l’élection présidentielle. Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire de la rue de Solférino, devait présenter, mardi 29 novembre, le septième et dernier des « cahiers de la présidentielle », publiés par le PS depuis septembre.

 

 » Quoi qu’on en dise, le PS se met en ordre de bataille », explique M. Cambadélis qui estime qu’à l’inverse, du côté de François Fillon, « un projet ultra-libéral sur le plan économique et social, ultra-conservateur sur le plan sociétal et ultra-radical sur le plan identitaire, débouchera sur une France ultra-fragmentée, qui sera l’antichambre de la victoire du FN » en 2017.

 

Intitulé « Un nouveau “Nous” français », ce document, que Le Monde s’est procuré, est une plate-forme de propositions édictée par la majorité du PS en vue de nourrir le futur projet du candidat qui sera désigné lors de la primaire de la Belle Alliance populaire en janvier 2017.

Une manière, alors que la droite vient d’investir son champion pour la présidentielle, de montrer que les socialistes ne se contentent pas que d’un discours anti-filloniste ou de la défense du bilan du quinquennat, mais avancent leurs propres idées.

 

Ce « cahier » préparé par M. Cambadélis et le numéro 2 du PS, le député (Seine-Maritime) Guillaume Bachelay, est construit autour de « 20 défis à relever » et de « 5 idées fortes ». La majorité du PS, issue du congrès de Poitiers en juin 2015, propose ainsi un « troisième âge de la décentralisation », considérant que les blocages français proviennent notamment de la trop grande centralisation des politiques publiques.

Pour y remédier, est plébiscitée la «régionalisation accrue » de la politique industrielle, du service public de l’emploi, mais aussi de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Sur le plan institutionnel, le PS défend « le non-cumul des mandats dans le temps » ainsi que «le droit d’amendement citoyen». [...]

Pour une « France plus sûre », le PS propose, sans entrer dans les détails opérationnels, « le rétablissement de la conscription » militaire pour former « une véritable garde nationale ».

[...]

Le Monde

via http://www.fdesouche.com/794845-le-ps-ebauche-un-programme-pour-2017-un-nouveau-nous-francais

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS