Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 03:54

Afficher l'image d'origine

  • « Plus les jeunes gens sont intégrés, plus ils sont susceptibles de se radicaliser. Cette hypothèse est corroborée par de nombreuses preuves. » — Un rapport de chercheurs de l'université Erasmus de Rotterdam.

  • « La proportion de gestionnaires mais aussi de combattants suicides [de l'État Islamique] augmente en fonction de leur instruction » selon un rapport de la Banque mondiale. « De plus, ceux qui se portent volontaires pour commettre des attentats suicides appartiennent en moyenne au groupe le plus instruit. »

  • Le MI5 britannique a révélé que « les deux-tiers des suspects britanniques ont un profil de classe moyenne et ceux qui veulent commettre des attentats suicides sont souvent les plus instruits. »

  • Des chercheurs ont découvert que « plus le pays est riche, plus il est probable qu'il fournira des recrues étrangères pour ce groupe terroriste [État islamique]. »

  • L'Occident semble avoir des difficultés à admettre que les terroristes ne sont pas motivés par l'inégalité mais par la haine de la civilisation occidentale et des valeurs judéo-chrétiennes de l'Occident.

  • Pour les nazis, la « race inférieure » (les Juifs) ne méritait pas d'exister ; pour les staliniens, les « ennemis du peuple » n'avaient pas le droit de continuer à vivre ; pour les islamistes, c'est l'Occident lui-même qui ne mérite pas d'exister.

  • C'est l'antisémitisme, pas la pauvreté, qui a amené l'Autorité palestinienne à donner à une école le nom d'Abu Daoud, le cerveau du massacre des athlètes israéliens des Jeux Olympiques de Munich.

Cette étude néerlandais a été suivie par une étude en France, qui a ajouté encore d'autres preuves pour appuyer cette thèse qui va à l'encontre du point de vue libéral voulant que pour vaincre le terrorisme l'Europe doit investir dans des opportunités économiques et une intégration sociale. 

C'est l'idéologie islamiste qui est la cause du terrorisme, pas la pauvreté, la corruption ou le désespoir. C'est eux et pas nous.

Si l'Occident ne comprend pas ce qu'est la véritable source de cette haine, mais, au contraire, se laisse aller à invoquer de fausses excuses telles que la pauvreté, il ne gagnera pas cette guerre qui nous est faite.

Giulio Meotti, Chef du service culturel de Il Foglio, est journaliste et auteur italien.

SOURCE

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS