Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 12:52

rtslwd4 WikiLeaks vient de lâcher une nouvelle bombe qui va faire des dégâts, à 4 jours de l’élection : la fondation Clinton a accepté un cadeau d’1 million de dollars du Qatar alors qu’Hillary Clinton était Secrétaire d’Etat, un conflit d’intérêts qu’elle avait promis de ne pas répéter.

Non seulement elle a caché avoir reçu cette somme, comme elle devait légalement le faire, au Département d’Etat, mais et cela noirci un peu plus le tableau, si c’est encore possible, elle s’était engagée, avant d’entrer en fonction, de permettre à la Maison-Blanche, à la demande d’Obama, de prendre connaissance de tout don significatif venant de gouvernements étrangers.

L’engagement d’éthique précisait que si un gouvernement étranger désirait faire un don à la fondation Clinton, ou si un gouvernement déjà donateur comme le Qatar voulait « significativement » augmenter ses contributions, Clinton devait promettre d’en informer le Comité d’éthique du Département d’Etat, lequel avait le pouvoir de soulever des réserves et exposer ses inquiétudes.

Dans un premier temps, la fondation Clinton a refusé de confirmer avoir reçu cette donation du Qatar. Pressé par les révélations de WikiLeaks, Brian Cookstra, un porte-parole de la fondation, vient de reconnaître avoir accepté un cadeau d’1 million du Qatar, tout en précisant, pour se justifier, que ce montant ne représentait pas une « augmentation significative » aux yeux de la fondation.

Dans un autre email hacké sur le compte de Podesta, WikiLeaks on apprend qu’un cadre de la fondation a levé plus de 21 millions de dollars à l’occasion du 65e anniversaire de Bill Clinton en 2011.

Ni le porte-parole de la campagne d’Hillary Clinton ni Bill Clinton n’ont répondu aux questions des journalistes à propos de ces cadeaux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS