Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 03:43

327723e1-81db-46e7-b36c-1bba38bdfc7b Né en 1938, Jérôme (Hiéronyme) II, archevêque d’Athènes et de toute la Grèce, primat de l’Église orthodoxe grecque, passe plutôt pour un modéré et un réformateur, contrairement à son prédécesseur Christodoulos, décédé en 2008, et il est plutôt favorable à une distinction entre l’Église et l’État. Il vient pourtant d’exprimer les préoccupations que lui inspirent et la politique menée par le premier ministre Tsipras envers la religion, et la tendance à la déchristianisation de la société hellénique…

L’archevêque d’Athènes a souligné encore une fois que, lors de la rencontre entre la hiérarchie de l’Église orthodoxe de Grèce et le gouvernement hellénique, le premier ministre Alexis Tsipras avait donné des garanties selon lesquelles, cette année, le cours de religion ne serait pas enseigné d’après les nouveaux manuels, et que la réforme de cette matière serait coordonnée avec l’Église. Le ministre de l’Instruction publique, [Nikolaos] Filis, qui était présent à la rencontre, a confirmé également qu’il soutiendrait cette position. « Le problème est que M. Filis est un “homme problématique” ; il est inconséquent : il dit une chose le soir, une autre le matin. Par conséquent, d’une telle collaboration, on ne peut attendre de bons fruits », a mentionné l’archevêque. Le primat de l’Église de Grèce a souligné que, dans une situation où « tout est bouleversé dans l’enseignement, nos traditions, l’histoire » l’Église avait le droit d’exprimer et de défendre sa position. Commentant la construction d’une mosquée à Athènes, l’archevêque a déclaré : « Que deviendra la mosquée ? Un lieu de prière ou d’enseignement ? Ce sera un lieu de querelles internes entre musulmans. Ce sera une grande épreuve et un grand problème et nous devons avoir les yeux ouverts ». Au sujet du danger d’islamisation de la Grèce, le primat a déclaré : « C’est une tentative d’altération de ce pays par des centres que nous connaissons. Notre pays avance sur la voie de la déchristianisation et de l’éradication de l’identité grecque. Ceux qui ne le voient pas sont loin de la réalité et ceux qui le voient se réjouissent parce que leur plan avance ».

Source : Orthodoxie, 4 novembre (merci D. P. pour ce signalement)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS