Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 13:42

homme, image d'illustration  Les hackers qui ont piraté les serveurs du Parti démocrate américain ont dévoilé la manipulation dont était victime le peuple américain, estime Vladimir Poutine.

Les pirates qui ont hacké les courriels du Parti démocrate américain ont rendu publiques les preuves de la manipulation de l'opinion publique aux États-Unis, estime le président russe Vladimir Poutine.

Le président russe a également souligné que le piratage du Parti démocrate avait dévoilé la manipulation de l'opinion publique aux États-Unis.

« L'essentiel, c'est l'information que les pirates ont donné à l'opinion publique. Ont-ils compilé quelque chose ou changé les faits ? Non, la meilleure preuve que les hackers ont donné une information crédible est le fait que suite à la démonstration de la manipulation de l'opinion publique au sein du Parti démocrate — de l'un des candidats contre un autre, contre Sanders —, le chef du Comité national du Parti démocrate a démissionné. Cela signifie que le parti a reconnu que les pirates ont dévoilé la vérité », a conclu M. Poutine.

Rappelons que le gouvernement américain a, sans jamais fournir la moindre preuve, formellement accusé la Russie en octobre d'avoir conduit des attaques informatiques contre les organisations politiques américaines avant l'élection du 8 novembre. Le président russe Vladimir Poutine a toutefois nié toute implication de la Russie.



En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/russie/201612231029315090-poutine-piratage-parti-democrate-usa-russie/

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS