Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 02:10
Ils nous coûtent une fortune. En seulement quatre ans et demi, la France a compté 74 ministres, 5 gouvernements, 3 Premiers ministres…
Manuel Valls a démissionné de son poste à Matignon afin de participer à la primaire de la gauche.
Il laisse son fauteuil à Bernard Cazeneuve, auparavant ministre de l'Intérieur.
Les déménageurs s'activent, mais les privilèges – eux – ne partent pas !
Ce départ n'est pas gratuit pour vous.
Le remaniement du 11 février 2016 a coûté près de 250 000 euros, pour les seuls frais de déménagement.
Vous, vous savez ce qu'est un euro gagné à la sueur de son front.
Tandis qu'un Premier ministre est rémunéré 14 910 euros par mois : cinq fois le salaire moyen des Français !
Les avantages ne s'arrêtent pas à la porte de Matignon.
Ils sont 12 anciens Premiers ministres encore en vie.
Le montant des dépenses accordées aux anciens Premiers ministres a atteint 2,9 millions d'euros entre 2011 et 2014.
2,9 millions d'euros, auxquels on doit ajouter 860 000 euros de frais de sécurité pour la seule année 2014.
Même si Bernard Cazeneuve reste Premier ministre pendant six mois, il conservera son « salaire » pendant trois mois et bénéficiera de privilèges ad vitam aeternam.
La belle vie lui est assurée, payée par vos impôts !
Outre son titre, qu'il conservera à vie, le Premier ministre va bénéficier aussi d'une garde rapprochée jusqu'à la fin de ses jours : voiture de fonction, chauffeur, assistant, protection policière lui sont offerts par vos impôts.
Souvenez-vous, Édith Cresson, a été Premier ministre éphémère de Mitterrand, pendant 10 mois et 18 jours, entre 1991 et 1992.
Grâce à ce fait d'armes, elle bénéfice, elle aussi, d'avantages indus que vous payez.
Nous dépensons chaque année 40 000 euros pour ses frais.
Rappelons-le : étymologiquement, un ministre est un serviteur.
Un ministre devrait ainsi venir pour servir, et non pour se servir sur le dos des contribuables…
 
Du côté de l'Elysée aussi, la bonne soupe se conserve longtemps.
Nos trois anciens présidents nous coûtent 9,6 millions d'euros par an.
Les traitements et privilèges de Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy représentent une fortune pour les contribuables.
Certes, un décret du 4 octobre 2016 a très légèrement diminué leurs avantages… Mais, seulement à partir de 2022 !
 
Hollande bénéficiera à vie de trois collaborateurs, d'un agent de service et d'un logement meublé équipé, sans compter les policiers et gendarmes pour veiller sur ses nuits.
Ses réceptions seront intégralement payées par nos impôts.
Ses déplacements seront intégralement payés par les contribuables pour lui et un de ses « collaborateurs ».
Il peut continuer à trinquer, c'est toujours vous qui paierez !
Un président et un ministre ne devraient pas avoir de tels privilèges.
Il faut en finir avec ces attributions dépassées qui nous coûtent une fortune.
Alors que nous sommes matraqués d'impôts, de tels avantages sont insupportables.

Contribuables Associés a réalisé une enquête minutieuse sur les avantages de ces politiciens professionnels.

Partager cet article

Repost 1
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS