Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 03:45

L’élection présidentielle Russe a beau n’avoir lieu qu’en 2018, la 5-ème colonne se met en ordre de marche au plus haut niveau.

En Russie, Alexey Navalny, avocat ayant fait ses études principalement à Yale, plusieurs fois condamné et emprisonné pour diverses malversations et appels à la révolte armée, s’est déclaré candidat. Navalny est violement opposé à Vladimir Poutine, ce qui a amené les pays occidentaux à le soutenir lors de ses divers procès.

Ayant réuni 30% des votes lors de l’élection municipale de Moscou, son audience est quasiment nulle en dehors de la capitale.

En dehors de Russie, l’élection au Kremlin attise les convoitises, et c’est le chouchou des occidentaux, le repris de justice Mikhael Khodorkovski, qui est envoyé en premiere ligne. Khodorkovsky, on ne le présente plus, nous en parlons très régulièrement sur Rusreinfo (Recherche ici), on rappellera simplement son site web destiné à la recherche d’un candidat contre Vladimir Poutine en 2018!

Nous avons il y a 2 jours seulement informé du retour « officiel » sur la scène Russe du criminel résidant en Europe. Aujourd’hui Khodorkovski annonce l’ouverture d’une « école de formation » de candidats en vue, officiellement, des élections municipales à Moscou en septembre 2017. Il est tout à fait clair que le véritable but de cette école est l’élection au Kremlin en 2018, en formant une armée de propagandistes pro-occidentaux destinés à semer le trouble dans la population.

La 5-ème colonne en Russie se met donc en ordre de bataille pour l’élection de mars 2018. Il est clair que dans la configuration actuelle, leur candidat quelqu’il soit n’aura aucune chance de vaincre Vladimir Poutine, du moins si ce dernier est candidat.

Par ailleurs, les possibles changements radicaux dans la politique des Etats-Unis avec le Président Trump minimisent encore les chances de victoire de la 5-ème colonne dont le financement sera drastiquement réduit.

Mais le pouvoir de nuisance des citoyens Russes rêvant de mettre la Russie sous tutelle étrangère ne doit pas être négligé: De puissants groupes de pression occidentaux, par-dessus les Etats, restent déterminés à faire main basse sur la Russie.

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS