Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 04:50

La nouvelle législation augmente le nombre de fidèles nécessaires pour devenir une religion d’Etat, de 20 000 à 50 000. Elle a pour but d’empêcher l’islam, qui compte 2000 adeptes dans le pays, d’accéder à ce statut dans un avenir proche.

Soutenue par le Parti national slovaque (SNS), qui est membre de la coalition du Premier ministre au pouvoir, la Slovaquie a fait passer une nouvelle législation qui durcit les conditions pour devenir une religion d’Etat.

Les deux tiers du Parlement slovaque, ainsi que des représentants de l’opposition ont soutenu la nouvelle législation qui fait passer le nombre de fidèles requis pour qu’une religion puisse obtenir le statut de religion d’Etat de 20 000 à 50 000, ce qui confère, par exemple, le droit d’ouvrir ses propres écoles.

Si le SNS a fait savoir que la loi avait pour but d’empêcher les «Eglises satiriques» de s’enregistrer, citant notamment la sainte Eglise du monstre en spaghetti volant qui aurait des fidèles partout à travers le monde, le président du mouvement a ajouté : «L’islamisation commence par un kebab, elle a déjà débuté à Bratislava.

Nous devons prendre conscience de ce à quoi nous devrons faire face d’ici 10 ans.» Le parti estime en outre qu’il est de son devoir de faire en sorte «qu’aucune mosquée ne soit construite dans le futur».

Selon le dernier recensement cité par Reuters, sur 5,4 millions d’habitants plus de 60% seraient catholiques alors qu’il n’y aurait que 2 000 musulmans. Le pays ne compterait par ailleurs aucune mosquée.

RT.com

via 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS