Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/10/2015

 

 

 

17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 02:13

Mohamed Tamalt

Voilà, votre oeuvre est enfin réalisée : Mohamed Tamalt est mort ! Mort en prison, là où vous l'aviez condamné pour un dessin sur Facebook.

Mohamed Tamalt est mort : il sera allé jusqu'au bout de sa résistance, jusqu'au bout de votre intransigeance de potentat, M. Bouteflika. Qui ignorait qu'il était en grève de la faim ?

Vous et vos juges ripoux, vous et vos hommes du déshonneur, avez laissé un homme périr pour votre orgueil.

Retenez bien la photo de Mohamed Tamalt, c'est celle que l'on gardera de vous, c'est celle qui résumera vos 20 ans de règne destructeur, nombrilique, stérile... Mais l'essentiel est que vous soyez en vie, vous, à l'âge de 80 ans, n'est-ce-pas ?

En vie pour encore sévir, pour encore tuer d'autres Mohamed Tamalt. Il a payé à la place des voleurs que vous avez couverts, ceux qui ont dilapidé l'argent du peuple, de Mohamed Bouricha à Chakib Khelil et qui ne connaîtront jamais les affres de la grève de la faim, ni les tortures de la prison.

..., honte à cette corporation qui a préféré regarder ailleurs pendant qu'un homme enfermé pour avoir publié des dessins et des articles sur Facebook, s'éteignait lentement, à l'insu du monde. Cette corporation qui n'a pas su dire non, refuser l'arbitraire, qui a oublié ce jeune homme dans les griffes d'un système sans pitié.

Vous avez tenu à ce que l'insolent blogueur paye jusqu'au bout pour "atteinte à la vie privée" et "diffamation" à l’encontre du président de la République.

Il l'a fait.

Vous l'aviez condamné à mort et exécuté la sentence. Aux yeux de Dieu comme aux yeux des hommes, vous resterez à jamais moralement comme l'exécuteur d'un jeune Algérien qui n'avait fait que remplir sa page Facebook.

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS