Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 04:06

L'avion de reconnaissance US U-2 Alors que les États-Unis et certains pays occidentaux accusent la Russie de présenter une «menace» à leur sécurité nationale, les avions de reconnaissance étrangers intensifient leur activité près des frontières aériennes russes.
Les forces de renseignement radio-électroniques des troupes aérospatiales russes ont détecté en 2016, près des frontières de la Fédération de Russie, plus de 2 000 avions militaires étrangers dont 800 avions de reconnaissance, a déclaré Andreï Koban, commandant des forces de renseignement électronique sur les ondes d’une radio russe.

« En 2016, les forces de renseignement radio-électroniques ont détecté et intercepté plus de 600 000 appareils aéronautiques. Sur ce chiffre, on a compté plus de 2 000 avions militaires étrangers y compris plus de 800 avions de reconnaissance », a-t-il indiqué.

Selon lui, les militaires russes ont été obligés de mettre en alerte rouge leurs forces chargées de la sécurité aérienne plus de 3 500 fois.

C’est dans ce contexte que les États-Unis et certains pays occidentaux accusent la Russie de présenter une « menace » à leur sécurité nationale…

Andreï Koban a avoué que les forces aériennes tentent de couper court à toutes les tentatives de violer l’espace aérien russe.

Le commandant a souligné que le renforcement des forces responsables de la sécurité était lié à l’intensification du trafic aérien près des frontières russes. Andreï Koban a ajouté que de nouveaux systèmes de défense radio-électroniques capables de déceler des cibles se trouvant en orbite terrestre basse seraient mis en service vers 2020.

Selon lui, les nouveaux systèmes pourront détecter des cibles aérodynamiques et balistiques à une portée de 1 200 km et à une altitude supérieure à 600 km.

Les systèmes de défense radio-électroniques des anciennes générations ne peuvent détecter que des cibles aérodynamiques à une portée inférieure à 300 km, a-t-il expliqué.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/russie/201612171029225490-avions-de-reconnaissance-russie/

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS