Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 03:27

Manifestations contre la loi travail en mai 2016

LE SCAN POLITIQUE - Chaque année depuis 17 ans, le baromètre Edelman mesure la confiance des populations du monde envers les institutions qui les gouvernent : en 2017, la France apparaît championne du monde la défiance.

L'édition 2017 du Forum mondial de Davos a été marquée par l'entrée en fonction de Donald Trump aux États-Unis, isolationniste et adversaire déclaré du libre-échange mondialisé, et la montée en puissance à travers le monde des offres classées politiques «anti-système». 

Depuis 17 ans, le «trust barometer» (baromètre de confiance) Edelman présente pendant le Forum économique une évaluation de la confiance et de la crédibilité accordées par les citoyens du monde aux grandes institutions qui en régissent la marche.

Une enquête internationale réalisée dans 28 pays et auprès de 33 000 personnes (dont environ 1600 en France), qui interroge la confiance placée dans l'État, les médias, les ONG et les entreprises. Et il ressort que la confiance dans les institutions gouvernementales et les médias s'effondre.

«Le clivage politique entre gauche et droite et définitivement obsolète au niveau mondial, où le jeu est mené par des courants progressistes, conservateurs ou populistes. La partition binaire a été balayée par une succession de perturbations majeures qu'ont été la récession économique en 2008, la globalisation et l'accélération de la révolution technologique», analyse Richard Edelman, président de l'agence de relations publiques du même nom. «Ces phénomènes ont également provoqué l'effondrement de la confiance des populations dans les institutions mondiales, avec pour conséquences le développement d'un populisme et d'un nationalisme virulents, ainsi qu'un rejet des élites», relève-t-il.

En effet, dans les 28 pays sondés, une moyenne de 53% des personnes interrogées déclare avoir totalement «perdu foi dans le système». La France est championne du monde de la défiance (72%) , à égalité avec l'Italie.

Viennent ensuite le Mexique, l'Afrique du Sud et l'Espagne à 67%. «C'est cette perte de confiance qui provoque le rejet populiste. À cet égard la France apparaît comme un cas d'école», estime Richard Edelman, qui met dans le même panier Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

«C'est comme en Allemagne, où l'AFD (parti nationaliste et anti-immigration) est composée de beaucoup d'anciens communistes d'Allemagne de l'Est alliés à des composantes de l'extrême droite. Ces mouvements se nourrissent à la même source: les peurs sociales et économiques, ainsi que le sentiment que le système et les élites ne ressemblent plus aux citoyens», croit-il savoir.

Avant de préciser: «Là où l'on mesure souvent une fracture entre les élites et le grand public, en France ce rejet est partagé par toutes les strates de la population». À ce phénomène s'ajoute la perte de confiance dans le système médiatique, qui atteint un stade inédit avec une confiance tombée à 43%, soit une chute de 5 points en un an. «Les personnes interrogées préfèrent les moteurs de recherche (59 %) aux journalistes (41 %), et sont presque quatre fois plus enclines à ignorer une information qui soutiendrait un point de vue auquel elles ne croient pas», peut-on lire dans le baromètre.

....

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS