Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/10/2015

 

 

 

8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 03:12

 Un migrant syrien affirme avoir pu passer tranquillement la sécurité de l’aéroport de Londres-Stansted avec un faux passeport acheté 350 € à un passeur. Le migrant de 31 ans affirme avoir été stupéfait d’avoir réussi à passer. La controverse fait rage chez nos voisins britanniques et démontre à quel point les défis sécuritaires liés à la crise migratoire sont complexes.

Un passage sans souci malgré un faux passeport évident


Un migrant de 31 ans, M. Aabouss, a affirmé qu’il haïssait « enfreindre la loi » mais qu’il n’avait pas le choix s’il voulait éviter l’hiver dans un camp pour migrants. Il prétend être arrivé depuis la Syrie en passant par les Balkans, Calais et finalement Dortmund d’où il a pris l’avion.
Il pensait initialement que l’entrée au Royaume-Uni lui coûterait des milliers d’euros. Finalement, il a été surpris quand un passeur lui a fourni un faux passeport pour seulement 350 €.

Le faux passeport était de mauvaise qualité. La photo était celle d’un autre individu, clairement « 10 ans plus âgé » que lui selon M. Aabouss. Le plus alarmant ? Les scanners faciaux ont bien relevé l’incongruité mais, selon le migrant, les agents de sécurité n’ont pas cherché à plus enquêter et lui ont tout simplement fait signe de passer après lui avoir demandé de quel aéroport il venait.

Pour le DailyMail, qui relaie l’information avec effroi, il faut y voir une conséquence directe de la réduction des budgets liés à la garde des frontières. 720 millions d’euros en 2012-2013 contre 580 millions d’euros en 2015-2016.

Réaction gênée des autorités sur fond de polémique

Le migrant syrien l’a lui-même reconnu : « Si cela a été facile pour moi, imaginez ce qu’il en est pour un terroriste avec plus de moyens financiers et une technologie plus sophistiquée ? »

Charlie Elphicke, membre du parlement britannique :  « Ce cas est choquant. Il souligne par ailleurs que les migrants désespérés feront tout pour entrer au Royaume-Uni. »Le Sun et le Dailymail se sont emparés de l’affaire, provoquant un débat sur la sécurisation des frontières, notamment dans les aéroports.

Un fonctionnaire interrogé par le Daily Mail temporise : « Tous les passeports sont inspectés par des officiers des Douanes entraînés rigoureusement afin que toute personne utilisant de faux documents ne puisse pas entrer dans le pays.
Nos officiers sont également impliqués dans la formation des équipages des compagnies et des officiers de l’immigration dans les pays de départ. Ils sont formés à repérer un faux passeport afin d’empêcher les gens d’entamer leur voyage vers le Royaume-Uni.
Entre 2010 et 2016, plus de 107 000 personnes se sont vues refuser l’accès au Royaume-Uni. Cela inclus ceux voyageant avec des documents invalides. »

Nicolas Serrand
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS