Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 03:37

Le Conservatoire du Littoral envisage de faire participer les citoyens aux opération de nettoyage de l'ex-"Jungle" de Calais.

Des tubes de dentifrice, des sacs de couchage, des bouteilles en plastique écrasées... Deux mois après son démantèlement, la "Jungle" n'est toujours pas propre. Rien de catastrophique mais les restes du camp de migrants sont encore bien visibles. En parcourant les 40 hectares désormais déserts, on s'aperçoit que le site est encore loin d'avoir retrouvé son aspect originel.

La Lande de Calais, deux mois après

Deux mois après le départ des migrants de Calais, la seconde phase de nettoyage de la lande n’interviendra pas avant plusieurs mois. Un chantier que préparent de concert la préfecture du Pas-de-Calais et le Conservatoire du littoral.  

APPEL AUX CITOYENS

En attendant, l’Etablissement public propriétaire des 20 hectares de la moitié nord de la lande, va lancer un appel aux volontaires pour enlever le plus gros des détritus qui jonchent encore le sol du site. « Il s’agit de permettre aux habitants de se réapproprier les lieux à travers une opération citoyenne » , estime
Loïc Obled, délégué Manche-mer du Nord au Conservatoire du littoral. Mais ce sera une opération symbolique."

Natacha Bouchart, maire de Calais, n'est pas contre cette idée de faire participer les habitants au nettoyage : «  Le Conservatoire du littoral a l’habitude de faire participer les habitants à ses actions, alors pourquoi pas  », a-t-elle expliqué dans La Voix du Nord.

© France 3

© France 3

© France 3

© France 3

© France 3

© France 3

Le reste du nettoyage et de la remise en état sera pris en charge par l'Etat. La préfecture, assure qu’après avoir pris en charge la première phase de déblaiement pour des raisons de sécurité et pour empêcher les migrants de revenir, elle assumera l’organisation d’une 2ème phase de nettoyage plus méticuleuse, dès lors qu’elle sera fixée sur les projets de réhabilitation du site. 

A savoir l’aménagement d’un site naturel d’exception au Nord avec le conservatoire et d’une zone d’activité économique au sud à l’initiative de la mairie.

 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS