Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 16:34

causeur.#42.couv.bd

Deux ans après le massacre de Charlie Hebdo, le magazine Causeur a enquêté sur les «Molenbeek» français. Elisabeth Lévy journaliste et directrice de la rédaction de Causeur répond aux questions du Figaro.

 

Aujourd’hui, seule une minorité continue à nier le problème et à radoter sur les méchants islamophobes qui sont à l’origine de tout le mal. Même la lutte sacrée contre le populisme fait de moins en moins recette. Quoi qu’on pense du FN, il est difficile de prétendre qu’il est plus dangereux pour la République que l’islam radical.

 

 

Ce n’est pas une infime minorité mais une fraction notable des musulmans français qui n’habitent plus mentalement le même temps et le même espace que nous.

Le dernier numéro de Causeur s’intitule, «Au coin de la rue la charia». En photo, une femme entièrement voilée. Pourquoi cette couverture choc? Ne cédez-vous pas à une forme de sensationnalisme ?

Ce serait sensationnel si ce n’était pas réel! Or, cette photo n’est pas un montage, elle a été prise à Paris il y a quelques années et depuis, ce genre de présence fantomatique est devenu encore plus courant dans certains quartiers, lisez Rue Jean-Pierre Timbaud, de Géraldine Smith.
Et si on peut voir cela dans le centre de la capitale, imaginez ce qui se passe dans nombre de nos banlieues, la loi des Frères devient la règle. Comme le montre notre reportage à Sevran, effectué dans la foulée de celui de France 2, les femmes sont amenées à se cacher toujours plus, et, finalement, à limiter leur présence dans l’espace public au strict minimum, soit par conviction, soit pour avoir la paix.
Nous n’avons pas choisi une image violente, qui suscite la peur, mais une image devenue banale. Et ce qui fait peur, c’est qu’elle soit banale.

Peut-être, mais les femmes voilées ne menacent pas la sécurité publique…

Oui, mais vous vous trompez lourdement en postulant que nous avons d’abord un problème de sécurité. S’il nous fallait seulement neutraliser quelques milliers de djihadistes violents, on y arriverait. Mais il n’y a pas un mur étanche entre l’islamisme pacifique et l’islamisme violent.

 

Et aussi douloureuses soient les pertes que nous inflige le terrorisme islamiste, ce n’est pas lui qui menace à long terme la cohésion et l’existence même de notre pays, c’est la sécession culturelle dans laquelle est engagée une partie de l’islam de France et d’Europe.

 

Le problème n’est pas seulement l’arbre mais la forêt dans laquelle il a grandi, cette contre-société islamiste qui s’est constituée au fil des ans, vit dans un entre-soi que brisent seulement les impératifs du travail et voue une hostilité croissante au mode de vie majoritaire.
Pendant ce temps, le président nous complimente comme si nous étions des enfants, pour être restés bien gentils les uns avec les autres. Admettez que c’est un peu court. [...]

Le Figaro

via http://www.fdesouche.com/808663-elisabeth-levy-denonce-la-secession-culturelle-dune-partie-de-lislam-de-france-et-deurope

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS