Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 02:28

Le Larousse de 1925 dit que la Palestine était un Etat juif, avec pour capitale Jérusalem

Voici la définition de la Palestine dans le Larousse de 1925 :

PALESTINE : contrée de la Syrie, entre la Phénicie au Nord, la mer Morte au Sud, la Méditerranée à l’Ouest, et le désert de Syrie à l’Est, arrosé par le Jourdain.
C’est une bande de terre étroite, resserrée entre la mer le Liban, et parcourue par le Jourdain, qui s’y jette dans la mer Morte. Elle est appelé aussi, dans l’Ecriture sainte, Terre de Chanaan, Terre promise et Judée. C’est aujourd’hui [en 1925 donc] un Etat juif sous le mandat de l’Angleterre ; 770.000 habitants. Capitale Jérusalem.

C’est aujourd’hui [en 1925 donc] un Etat juif sous le mandat de l’Angleterre ; 770.000 habitants. Capitale Jérusalem.

Entre le début du moyen âge et 1920, la Palestine a suivi le sort du reste de la Syrie. Les accord franco-anglais de mai 1916, ratifiés par le traité de Lausanne de 1923, l’ont placée sous le mandat britannique et, après l’avoir conquise sur les Germano-Turcs en 1917-1918, les Anglais travaillent à y fonder un « foyer juif ».

La création d’un foyer pour le peuple juif, qui donnera naissance à Israël, précède la Shoah de 30 ans. Elle n’en est pas la conséquence. Les Européens n’ont pas donné en 1917 une terre aux Juifs pour les compenser de l’extermination de la seconde guerre mondiale. Ils n’ont pas donné une terre appartenant aux arabes palestiniens, puisqu’elle appartenait aux Germano-Turcs, et l’ont conquise en 1917.

La Palestine était « Un Etat juif, sous le mandat de l’Angleterre, comprenant 770.000 habitants, et dont la capitale est Jérusalem. »

Comme il sent bon de lire une information non partisane, non idéologique, non défigurée par des décennies de réécriture de l’histoire.

Le premier ministre israélien Golda Meir déclarait dans une interview au Sunday Times en 1969 : “il n’y a jamais eu de Palestiniens.” “Quand y a-t-il eu un peuple palestinien indépendant avec un Etat palestinien ?” “C’était soit le sud de la Syrie avant la première guerre mondiale, et ensuite ce fut la région de Palestine qui incluait la Jordanie.”

lire la suite 

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS