Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 22:06

Contre-enquête. Nouveau héros des bonnes consciences, Cédric Herrou, “l’agriculteur qui aide les migrants”, est aussi et surtout un activiste d’extrême gauche. Contre-enquête sur un personnage trouble.

Dans les médias, on parle de lui comme de « l’agriculteur qui aide les migrants » (le Parisien) « Il est jugé pour avoir porté assistance à des migrants » (Courrier international). D’autres titres n’hésitent carrément pas à évoquer « un héros populaire »« Le “délit de solidarité” existet- il encore ? », s’est aussi demandé Libération, le 4 janvier, pour évoquer « le procès d’un geste d’humanité ».

« Vos frontières ont blessé des femmes, des enfants, des familles »

Presque toujours souriant, mesuré et la voix posée, Cédric Herrou accueille effectivement depuis plusieurs mois des migrants, principalement des Érythréens, des Soudanais, des Tchadiens et des Éthiopiens. Étonnamment, peu de Syriens ou d’Irakiens. Dans la vallée de la Roya, où il élève des poules en plein air, l’homme est parvenu à mettre en place un véritable réseau d’approvisionnement et d’entraide, lui permettant de nourrir en permanence entre 15 et 40 immigrés clandestins. Depuis qu’il se prête à cette activité, il affirme s’être occupé de 200 d’entre eux ! La voie ferrée qui relie Vintimille, dernière ville italienne, à la frontière française traverse presque sa petite exploitation de Breil-sur-Roya.

Au fil des déclarations, son discours se durcit. Et se politise même. Les accusations sont violentes : « Les autorités traquent les migrants », et les affirmations provocantes : « On donne à manger en cachette à des gens réfugiés sous des ponts. » Soudain, son visage lumineux laisse apparaître, derrière des petites lunettes rondes, le vrai militant qu’il est, défendant la suppression des frontières et l’accueil inconditionnel de tous les migrants  Je suis obligé de cacher des gens chez moi. Des gens de couleur noire. » La ficelle est grosse.

Il est aujourd’hui clairement identifié comme un passeur

C’est précisément parce que la justice le soupçonne d’organiser une filière d’immigration clandestine que l’homme fait parler de lui. On lui reproche d’aller chercher des migrants derrière la frontière italienne et de les choisir lui-même, pour les faire passer en France à bord de sa camionnette. Sa ferme est repérée depuis plusieurs mois comme un point de collecte de vêtements et de denrées au profit des migrants.

« Titiller les fachos barbus ou ceux à têtes rasées, petits cathos frustrés, vieilles peaux mal baisées »

Impliqué dans les milieux No Borders, particulièrement actifs à Notre- Dame-des-Landes où ceux-ci se livrent à des attaques violentes contre les forces de l’ordre, ou encore à Sivens, Cédric Herrou mène un véritable combat politique. « Je suis antifa », n’hésite-t-il pas à publier sur sa page Facebook le 8 décembre 2015.

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS