Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 12:48

Soros Fonds Google pour mettre fin à Populiste Le Pen

Soros Funds Google to Stop Populist Le Pen » Alex Jones' Infowars: There's a war on for your mind!

 

 — Google lance le projet « CrossCheck » en France, pour censurer les nouvelles pro-Le Pen et affecter les votes de l'élection présidentielle française WASHINGTON, D.C. | Par Jerome R. Corsi, 14 février 2017

Même si cela n'a été rapporté en grande partie par les médias mainstream, George Soros a investi dans Google pour intensifier sa campagne de « fausses nouvelles » conçue pour nuire aux votes de l’anti-mondialiste Marine Le Pen, la principalr candidate du Parti conservateur du Front National (FN), à l’élection présidentielle française prévue pour le 23 avril.

(...)

Le 6 février 2017, Google News Lab a annoncé le lancement de CrossCheck - un nouveau projet de « fausses nouvelles » présenté comme un effort de collaboration entre les journalistes, les médias et les entreprises de réseaux sociaux - pour censurer les nouvelles pro-FN, afin d'empêcher Marine Le Pen de gagner l’éléction présidentielle française.

Dans un communiqué de presse daté du 6 février 2017 à Paris, Google a annoncé un partenariat entre Google News Lab et First Draft pour « indiquer aux citoyens français, ce qui est digne de confiance dans leurs fluxs de médias sociaux, dans leurs recherches sur le web et leurs consommation de nouvelles générales durant les prochains mois ».

First Draft est une compagnie technologique (http://firstdraftnews.com/about ), qui a été financée en partie par Google News Lab en juin 2015, avec pour but de surveiller les nouvelles en ligne « pour accroître la sensibilisation des lecteurs et relever les défis relatifs à la confiance et la vérité dans les médias numériques. »

Le communiqué de presse de Google News Lab a également noté que son projet CrossCheck, en collaboration avec Facebook, travaillerait avec les médias à travers la France pour surveiller les nouvelles concernant l’élection française.

« Avec l’expertise combinée des médias mainstream et la technologie, le projet CrossCheck s'assurera que les canulars, les rumeurs et les fausses déclarations sont rapidement discréditées et induient en erreur ou la confusion, pour que les nouvelles soient rapportées avec précision », a noté le communiqué de presse de Google News Lab.

« Avec l’élection présidentielle française qui approche, les journalistes de France et d’ailleurs travailleront ensemble pour trouver et vérifier les contenus du public circulant en ligne, que ce soit des photos, des vidéos, des mèmes, des commentaires et des sites d’actualité. » « Les partenaires de CrossCheck utiliseront les déclarations collectives dans leurs propres articles, les émissions de télévision et les contenus des médias sociaux. »

Google News Lab a annoncé que la liste des partenaires comprend l’AFP (Agence France-Presse), BuzzFeed News aux É.-U. - qui a inventé la fausse histoire de sexe avec urine sur Trump et des prostituées il y a un mois -

France Médias Monde (par les Observateurs de France 24), France Télévisions, Global Voices, Libération, La Provence, Les Echos, La Voix du Nord, Le Monde (Les Décodeurs), Nice-Matin, Ouest-France, Rue89 Bordeaux, Rue89 Lyon, Rue89 Strasbourg, Storyful et StreetPress.

Le militant politique d’extrême-gauche David Brock, le fondateur de Media Matters et le père des « fausses nouvelles » travaille avec les co-conspirateurs Google et Facebook, pour mettre en œuvre une stratégie visant à interdire les sites Web libres, et conservateurs, y compris Infowars.
Dans un cahier d’information écrit pour les donateurs potentiels destinés à rester « confidentiel », David Brock s’est vanté qu’il avait visé et réussi à censurer des medias dont Roger Stone, l’auteur pro-Trump du Best-seller actuel intitulé Making of the President 2016.

Dans le cahier d’information, David Brock se vantait qu’une campagne exécutée par Media Matters et ses trolls payés avaient bloqué efficacement Roger Stone pour des apparitions médiatiques, durant la dernière partie de la campagne présidentielle de Trump en 2016. ***** NOTE (ALEX) : Les marchés boursiers indiquent également que George Soros - via sa compagnie d'investissement Hedge Funds et Soros Fund Management - a également acheté aujourd'hui plusieurs actions de Facebook, Amazon, Netflix, et 59 % plus d'actions d'Alphabet (Google) selon mes recherches.

VOIR le rapport officiel publié le 16 février, ici sur le site des marchés boursiers Schaeffer's Investment Research, à New York (Wall Street) : « Le Hedge Funds de Soros se positionne sur les actions de Facebook, Amazon, Netflix (télé). Soros augment ses achats d'actions Google (Alphabet) de 59 % » (http://schaeffersresearch.com/content/news/2017/02/15/hedge-funds-shuffle-positions-on-facebook-amazon-netflix-alphabet-shares …)

En consultant les rubriques financières cet automne, je savais qu'il avait acheté des parts de Netflix et Google, mais je ne savais pas pourquoi. Il a été rapporté cette semaine que Soros - via le contrôle du géant télé numérique Netflix - souhaite diffuser au Canada et aux États-Unis : des émissions, films et documentaires enlignés avec ses « visons » habituelles chaotiques, violentes, pro-islamiques, et insensées : comme avoir des toilettes publiques « uniquement unisexes » partout en Occident.

Comme pour les médias : l'objectif est de le brainwashing de masse, pour créer des émeutes et manifestations violentes partout en Occident, menant à des tueries, massacres et actes terroristes meurtriers : comme est arrivé l'été dernier à Dallas au Texas, et pourquoi le père d'une des victimes le poursuit en justice pour 550 millions $ (ne donnera rien comme d'habitude, il est trop riche). +VOIR ICI: (http://stateofthenation2012.com/?p=56370 )

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS