Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 14:21

Le documentaire controversé sur les Casques blancs récompensé aux Oscars

Les accusations de liens avec les combattants djihadistes en Syrie importent peu à l'organisation : le film sur le «travail périlleux de ces bénévoles» présentés en héros a finalement obtenu le prix du meilleur court-métrage documentaire.

Le film de 40 minutes présente le «travail périlleux de ces bénévoles qui bravent les bombes pour secourir des civils dans le carnage de la guerre civile syrienne». 
Principalement financée par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, l'organisation humanitaire a bénéficié d'une certaine exposition médiatique en Occident, en dépit des accusations régulièrement portées à son encontre, notamment concernant ses liens avec les groupes terroristes, dont le Front al-Nosra, ainsi que son véritable rôle sur le terrain.

Des habitués de la mise en scène

Le prix décerné au court-métrage suscite lui aussi des interrogations. Patrick Henningsen, géopolitologue, explique que «le film en lui-même n'est pas un véritable documentaire, puisque l'intégralité des images utilisées ont été fournies aux producteurs par les Casques blancs eux-mêmes : l'équipe de production chez Netflix n'a filmé aucune des prétendues scènes de sauvetage».

  Par le passé, la nature des images que les Casques blancs diffusent abondamment sur les réseaux sociaux pour témoigner de leurs opérations a déjà fait l'objet de très sérieuses remises en question.

En décembre dernier, la journaliste indépendante Eva Bartlett avait dénoncé l'utilisation par l'organisation d'«images vidéos montrant le sauvetage d'enfants que l'on retrouve parfois secourus dans d'autres vidéos». «Sur le terrain, personne n'a jamais entendu parler d'eux à Alep», ajoutait-elle. 

 

Des liens troubles entre les Casques blancs et les terroristes

D'autres images plus compromettantes encore pour les Casques blancs n'ont sans doute pas été inclues dans le montage final du documentaire. Elles montrent certains membres de l'organisation en train de poser avec des djihadistes armés ou de participer à des manifestations de liesse dans les rues d'Alep aux côtés d'individus brandissant l'étendard noir de l'Etat islamique.

Vanessa Beeley, journaliste indépendante et chercheuse britannique qui s’est rendue sur place, à Alep, estime que les Casques blancs ne seraient pas ceux qu'ils prétendent être : «[Ils] sont dans les régions contrôlées par les terroristes.

Ils fournissent des soins médicaux aux terroristes, ils acheminent les équipements par la Turquie dans les régions terroristes […]. Ils ont été filmés participant à l’exécution d’un civil à Alep. Ils diffusent des vidéos, sur leurs pages dans les réseaux sociaux, des exécutions de soldats et de civils arabes.» 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS