Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 18:17

Résultat de recherche d'images pour "ceta"

Les élus européens du Parlement de Strasbourg ont voté, ce mercredi, en faveur de l’accord de libre échange entre l’Union européenne et le Canada. Son application provisoire sera effective lorsque le Parlement canadien aura donné son feu vert.

C'est fait. Après un débat, chahuté et parfois virulent, de près de 3 heures, où les députés européens ont exprimé les raisons de leur accord ou de leur désaccord en faveur du traité de libre échange entre le Canada et l'Union européenne (Ceta) , ce dernier a reçu l'aval du Parlement européen. Au final, 408 députés ont voté pour, 254 ont voté contre tandis que 33 se sont abstenus.

Appliqué de manière provisoire

Le Ceta va donc pouvoir être mis en application de manière provisoire dès que le Parlement canadien l'aura ratifié à son tour. Ce qui devrait intervenir rapidement alors que le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, est attendu demain jeudi à Strasbourg au Parlement.

 « Cet accord novateur nous donne l'occasion de façonner ensemble la mondialisation et d'influer sur la mise en place de règles commerciales internationales.

Quelques heures auparavant, lors du débat, Jean Luc Mélenchon (Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique) avait stigmatisé cet accord qui n'est, à ses yeux, qu'une « contribution aggravante à la crise écologique et sociale» actuelle. « C'est un très mauvais coup à l'Europe et à ma patrie », avait il tonné.

Marine Le Pen (Front National) a dénoncé un « traité scélérat vis-à-vis des peuples européens » qui « détruira des centaines de milliers d'emplois en Europe et des dizaine de milliers en France ».

Yannick Jadot (EELV) a déploré une « défaite pour l'Europe » et dénoncé « la perspective d'une régulation de la mondialisation qui fasse primer les droits humains, sociaux, et l'environnement sur les intérêts du big business ». 

Rassurer les producteurs bovins

En réponse à une question de la délégation française inquiète des répercussions du Ceta sur la filière bovine française, Cécilia Malmström s'est dit « confiante dans le fait que les importations » de boeuf en provenance du Canada « n'auront pas un effet dramatique sur le secteur. 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS