Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 17:18

Samedi 25 février 2017, dans "On n'est pas couché" sur France 2, l'animateur Laurent Ruquier s'est livré à une nouvelle diatribe contre Donald Trump, « le seul Donald dont on aimerait qu’il soit abattu pour cause de grippe aviaire  ».

« S'il continue comme ça, a poursuivi le présentateur, la CIA ne devrait pas tarder à lui organiser une petite balade en décapotable à Dallas », pour qu’il y finisse ses jours comme John Fitzgerald Kennedy, qui y fut assassiné en 1963, officiellement par le seul Lee Harvey Oswald.

« Dire de but en blanc que Trump est con serait réducteur », a renchéri Ruquier. « C’est pas faux mais c’est réducteur. Il est aussi incompétent, raciste, misogyne, vulgaire et menteur, là au moins, c’est déjà plus complet.  »

Et de conclure ainsi : « Les Américains, hélas pour eux, sont donc en train de se rendre compte que le danger pour les Etats-Unis, ce n’était pas les musulmans, les Mexicains ou les Noirs, mais le gros Blanc qui a été élu à la tête du pays. »

Quatre dérapages et une immunité totale

Si l'on synthétise cette intervention, on y trouve :

1/ un appel au meurtre

2/ un recours à ce que les médias appellent ordinairement une "théorie du complot" (l'idée que JFK a été assassiné par la CIA)

3/ une floppée d'insultes

4/ une forme de stigmatisation raciale (Trump étant haineusement qualifié de "gros Blanc").

Toutes ces attitudes sont fermement condamnées par les acteurs du système médiatique... sauf, comme dans le cas présent, lorsqu'elles servent à attaquer un ennemi politique.

Quiconque, sur une grande chaîne de télévision, aurait souhaité à demi-mot l'assassinat de Barack Obama ou d'Hillary Clinton aurait suscité un immense tollé médiatique.

Permis de tuer : leur morale et la nôtre

Les récents "dérapages" de Ruquier et Foresti en rappellent un autre. Déjà, le 10 novembre 2016 sur France Inter, le chroniqueur Pablo Mira avait rêvé tout haut à un prochain assassinat de Donald Trump, avant son investiture :

"Trump c’est le candidat qui redonne aux Américains l’espoir, l’espoir qu'il soit assassiné avant son investiture."

"J'ai décidé que Trump allait se faire descendre !"

Le 25 février, la comédienne Florence Foresti, jadis lancée sur le devant de la scène par Laurent Ruquier, était l'invitée de l'émission "Thé ou café" sur France 2. Elle aussi a fait part, en toute décontraction, lors de la séquence du "dos à dos", de son désir de voir Trump assassiné :

- Catherine Ceylac : Est-ce que vous avez déjà souhaité la mort de quelqu'un ?

- Florence Foresti : Je crois pas, sincèrement je crois pas... Si, Trump ! Mais je pense qu'il va se faire descendre. J'ai décidé qu'il allait se faire descendre.

 

SOURCE

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS