Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 21:18

Médias. Parti du plateau du 20h de TF1 en plein direct, samedi 18 mars, Nicolas Dupont-Aignan a eu droit à une réponse cinglante de la chaîne.

Il voulait faire entendre sa voix. Invité du 20h de TF1 samedi 18 mars, Nicolas Dupont-Aignan a voulu manifester sa colère de ne pas être invité au débat présidentiel organisé par la chaîne lundi 20 mars. Le candidat de Debout la France a donc pris le parti de quitter le plateau du journal télévisé en pleine interview, ce qu'a fustigé TF1 au lendemain des faits.

Une élection “manipulée et faussée”

“Il n’y a pas de petit et de grands candidats comme le dit la chaîne”, a dans un premier temps estimé le député de l'Essonne lors de son entretien avec la journaliste Audrey Crespo-Mara.

Et le candidat de poursuivre, avant de quitter le plateau : “je veux dire aux Français que l’élection de 2017 n’a jamais été à ce point manipulée et faussée. (…) Il n’y a pas une démocratie où une chaîne de télévision choisit ceux qui peuvent s’exprimer et ceux qui ne peuvent pas. (…) Notre démocratie est en danger et je ne peux cautionner cela.

Des millions de Français ne supportent plus cela. Au nom de la démocratie je suis dans l’obligation de quitter votre plateau. Je vous donne deux jours pour inviter tous les candidats. (…) Je souhaite qu’un jour, par mon geste, votre chaîne renoue un jour avec la démocratie”.

Cinq candidats invités sur onze

Depuis plusieurs jours, Nicolas Dupont-Aignan fustigeait que TF1 n'invite dans son débat que cinq candidats à la présidentielle (Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon) quand six autres en sont tout bonnement exclus.

Au lendemain du coup d'éclat plus que remarqué du candidat souverainiste, la chaîne du groupe Bouygues a donc tenu à réagir via un communiqué, rappelant que : “À deux reprises, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel puis le Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative, saisi en référé, ont débouté Nicolas Dupont-Aignan de ses demandes, en rappelant que l'organisation d'un débat avec cinq candidats relevait de la liberté éditoriale de TF1 et ne remettait pas en cause les règles du pluralisme dans la mesure où le principe d'équité était respecté par ailleurs. ”

La “manipulation médiatique” de Nicolas Dupont-Aignan

Et d'ajouter : “Au mépris de ces décisions et alors que précisément on lui donnait l'occasion d'exposer son programme sur le plateau du 20H, Nicolas Dupont-Aignan a estimé nécessaire hier soir de prendre les téléspectateurs en otage sur une supposée 'manipulation médiatique' et a cherché à les abuser en évoquant le fait que 'TF1 ne respecte pas le principe d'égalité des candidats'”.

Invitée dimanche sur le plateau de France 3 et questionnée sur le geste de Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen a dit “comprendre” cette réaction. “J'aurais préféré que tous les candidats soient présents. Ce n'est pas aux médias de choisir, c'est au peuple français”, a-t-elle ainsi estimé, ajoutant : “Il y a un passage obligé qui est le recueil des parrainages. À partir du moment où un candidat les a eus, il n'y a pas de raison pour que les médias décident d'écarter tel ou tel candidat”.

 

source

Partager cet article

Repost 1
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS