Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 19:10

montre

Brexit voté par la Grande-Bretagne, élections aux Pays-Bas et hausse des taux d’intérêt aux USA, tels sont les trois ingrédients d’un cocktail explosif qui pourrait bien changer la face du monde en 48 heures.

48 heures plus tard, « le monde ne sera pas tel qu'il est maintenant: les événements des deux prochains jours auront un impact sur les marchés mondiaux, la devise européenne, ils changeront le visage de l'Europe et mèneront probablement à la faillite de toute une puissance mondiale », lit-on dans le journal allemand Die Welt.

On entend le mot « Brexit » de toutes parts depuis juin 2016, mais en réalité, la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE n'a pas encore vu le jour, car la demande officielle de la sortie de l'Union européenne en conformité avec l'article 50 du Traité de Lisbonne n'a pas été déposée, soulignent des experts économiques du journal allemand Die Welt.

« Pourtant, cette loi pourrait être signée mardi. Suite à son approbation par la reine Elizabeth II, le Premier ministre Theresa May présentera la demande au Conseil européen », ajoutent-ils.

Ainsi, de nombreux experts supposent que Theresa May le fera mardi ou mercredi, tandis que d'autres analystes politiques estiment que le Premier ministre n'entamera pas la procédure à la veille des élections aux Pays-Bas, mais qu'elle attendra jusque fin mars.

L'article mentionne également que les prochaines élections aux Pays-Bas marqueront le début de « l'année européenne des super-élections ». Si le populiste de la droite Geert Wilders remportait la victoire, il ne parviendrait pas probablement à créer un gouvernement majoritaire. Néanmoins, l'UE a toutefois peur d'un effet domino: si la droite se renforce en Europe, une possible victoire de Marine Le Pen à l'élection présidentielle n'effrayera plus les électeurs français.

Mercredi soir, le chef de la Réserve fédérale américaine Janet Yellen augmentera les taux directeurs, ce qui ne plaira d'ailleurs à personne. Et « si la plus puissante banque centrale du monde augmente le prix de la devise la plus importante du monde, les effets secondaires ne sont pas exclus », s'inquiètent les auteurs de l'article.

Les marchés financiers les qualifient de « malédiction de la Réserve fédérale des États-Unis » et rappellent que chaque effondrement boursier a été précédé d'une augmentation du taux de base, comme cela a été le cas en 1974, 1987, 2000 et 2008. Cet événement, comme le souligne le média, « peut réduire à néant tous les plans politiques de Donald Trump ».

« Le programme visant à stimuler l'économie, pour un montant de mille milliards de dollars sera principalement financé à crédit et ne pourrait être réalisée qu'avec de l'argent pas cher », concluent des experts.

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS